change language     -         


Comment l’isolement social transforme-t-il le cerveau ?

May 22, 2018, 2:11 pm

Type: HEALTH

       




news_image

Crédits : Pixabay / DrCartoon

 

L’isolement social chronique a des effets qui fragilisent la santé mentale des mammifères, souvent associé, par exemple, à la dépression et au trouble de stress post-traumatique chez les humains. Une récente étude suggère aujourd’hui que cet isolement social provoque l’accumulation d’une substance chimique particulière dans le cerveau, et que le blocage de celle-ci élimine les effets négatifs de l’isolement.


 

Nous savons déjà que l’isolement social prolongé conduit à un large éventail de changements comportementaux chez la souris. Ceux-ci comprennent une agressivité accrue envers les souris non familières, une peur persistante et une hypersensibilité aux stimuli menaçants. Ces effets sont observés lorsque les souris sont soumises à deux semaines d’isolement social, mais pas à un isolement à court terme (24 heures). Cet élément suggère que les changements observés dans les réactions d’agression et de peur résultent d’un isolement chronique.

 




Une récente étude menée sur la mouche drosophile avait par ailleurs souligné qu’une tachykinine neurochimique particulière joue un rôle dans l’augmentation de l’agressivité chez les mouches socialement isolées. La tachykinine est un neuropeptide, une molécule de protéine courte libérée de certains neurones lorsqu’ils sont activés. Les neuropeptides se lient à des récepteurs spécifiques sur d’autres neurones, modifiant leurs propriétés physiologiques et influençant ainsi la fonction du circuit neuronal.

Pour déterminer si le rôle de la tachykinine dans le contrôle de l’agressivité induite par l’isolement social pouvait être conservé de façon évolutive des insectes aux mammifères, des chercheurs se sont donc tournés vers les souris. Chez le rongeur, le gène de la tachykinine Tac2 code un neuropeptide appelé neurokinine B (NkB). Tac2/NkB est produit par des neurones dans des régions spécifiques du cerveau de souris, telles que l’amygdale et l’hypothalamus, qui sont impliqués dans le comportement émotionnel et social.

Les chercheurs ont découvert que l’isolement chronique entraîne effectivement une augmentation de l’expression du gène Tac2 et de la production de NkB dans le cerveau. Cependant, l’administration d’un médicament qui bloque chimiquement les récepteurs spécifiques de NkB a permis aux souris stressées de se comporter normalement, éliminant ainsi les effets négatifs de l’isolement social. À l’inverse, l’augmentation artificielle des niveaux de Tac2 et l’activation des neurones correspondants chez les animaux normaux non stressés les ont conduits à se comporter comme des animaux angoissés et isolés.

Les chercheurs ont également inhibé la fonction de Tac2 et de ses récepteurs dans plusieurs régions cérébrales spécifiques. Ils ont observé que la suppression du gène Tac2 dans l’amygdale éliminait les comportements craintifs, mais pas l’agressivité. À l’inverse, la suppression du gène dans l’hypothalamus éliminait l’agressivité, mais pas la peur persistante. « L’approche utilisée ici nous a permis à la fois de comparer les effets de différentes manipulations de signalisation Tac2 dans la même région du cerveau, ainsi que de comparer les effets de la même manipulation à travers différentes régions du cerveau », explique David J. Anderson, l’un des co-auteurs de l’étude. « Ces données nous révèlent aujourd’hui comment ce neuropeptide agit globalement à travers le cerveau pour coordonner diverses réponses comportementales au stress dû à l’isolement social ».





Bien sûr, rien ne dit que ces mêmes résultats pourraient être observés chez les humains, mais cette étude pourrait effectivement permettre aux chercheurs de comprendre comment le stress chronique affecte le cerveau de l’Homme. « Les humains ont un système de signalisation Tac2 analogue, ce qui implique des traductions cliniques possibles de ce travail », explique Moriel Zelikowsky, principale auteure de l’étude. « En ce qui concerne le traitement des troubles de santé mentale, nous ciblons traditionnellement les systèmes de neurotransmetteurs larges comme la sérotonine et la dopamine qui circulent largement dans le cerveau, ce qui peut entraîner des effets secondaires indésirables. un neuropeptide comme Tac2 est une approche prometteuse pour les traitements pour la santé mentale ».

Vous retrouverez tous les détails de cette étude dans la revue Cell.

Source

 


Source de l'article: sciencepost



allnews_image

Pour Brigitte Gothière, co-fondatrice de l’association L214, c’est une évidence : le futur sera vegan.

Lire l'article


allnews_image

Une équipe de chercheurs annonce avoir inversé le vieillissement de cellules humaines cultivées en laboratoire, ce qui pourrait servir de base à de futurs médicaments anti-dégénérescence.

Lire l'article


allnews_image

Ils sont magnifiques, mais ils nous rappellent surtout qu'on massacre salement notre planète.

Lire l'article


allnews_image

Une maladie mortelle du 18e siècle causée par l’absence d’une seule vitamine refait son apparition dans un pays qui gaspille chaque année un quart de sa nourriture : les États-Unis.

Lire l'article


allnews_image

Il y a suffisamment de matière plastique sur Terre pour pourvoir à tous nos besoins pendant un siècle au moins. Pourquoi continuer à en produire ?

Lire l'article


allnews_image

Selon le rapport rédigé par un jury populaire, « les hauts responsables de l’Eglise ont le plus souvent échappé à leurs responsabilités »

Lire l'article


allnews_image

Cette loi ne « légalise pas » la pédophilie !!! c’est bien plus pervers et dégueulasse: elle supprime la notion de discernement chez l’enfant de plus 5 ans, faisant de cet „enfant de 5 ans” et de l’adolescent un jeune responsable de ses actes.

Lire l'article



allnews_image

Les passagers d'un vol reliant les îles Canaries et Amsterdam ont commencé à être pris de vomissements et à se sentir mal en raison d'une odeur persistante.

Lire l'article


allnews_image

Anne Hidalgo, la maire de la capitale, réclame pour sa part depuis des mois une «mise à l'abri» pour les quelque 2 300 personnes qui habitent ces campements de fortune dans des conditions jugées «indignes» par le Défenseur des droits.

Lire l'article




allnews_image

Cette année, après quatre décennies d'essais infructueux, l'agence spatiale américaine a testé avec succès un prototype de réacteur qui pourrait alimenter des colonies lunaires ou martiennes.

Lire l'article


allnews_image

L’isolement social chronique a des effets qui fragilisent la santé mentale des mammifères, souvent associé, par exemple, à la dépression et au trouble de stress post-traumatique chez les humains. Une récente étude suggère aujourd’hui que cet isolement soc

Lire l'article


allnews_image

Parlement européen, réception collective puis tête-à-tête chez Macron, VivaTech : le PDG de Facebook mène une campagne de visites européennes, en évitant Londres.

Lire l'article


allnews_image

Suite à la présentation par Jean-Louis Borloo le 26 avril dernier d’un rapport ambitieux, c’est mardi 22 mai que le président de la République détaillera son programme pour améliorer la vie des habitants des quartiers défavorisés, non pas avec de "grands

Lire l'article