change language     -         


Des pirates informatiques dérobent des millions d'euros à des banques au Mexique

May 16, 2018, 9:38 pm

Type: ECONOMYBank

       




news_image

Une cyberattaque «sans précédents» a touché des banques mexicaines. Par mesure de sécurité, les virements de plus de 2100 euros ont été bloqués.


 

Luis Mariano évoquait un «paradis des cœurs et de l'amour», il aurait pu ajouter «et des hackers». Plusieurs banques mexicaines ont subi une attaque informatique «sans précédents». Les dommages s'élèveraient entre 15 et 17 millions d'euros, d'après l'estimation de Banxico, la banque centrale du pays, ce lundi. Plusieurs grandes institutions, dont la numéro 2 du pays Banorte, ont été touchées par des transferts fantômes.

Le président de l'Association des banquiers du Mexique a relaté aux médias locaux le mode opératoire des pirates. Ces derniers attendaient qu'un transfert soit établi entre deux établissements et en faisaient une copie informatique. Le transfert initial arrivait comme prévu à la banque destinataire mais la copie était virée directement sur le compte des hackers. Selon une source interrogée par Reuters, les pirates pourraient avoir bénéficié d'une aide interne. «Il n'y a aucune preuve qui nous permettrait de dire avec certitude que [le piratage] est fini», a déclaré Alejandro Diaz de Leon. L'estimation actuelle pourrait donc être réévaluée à la hausse dans les prochaines semaines. L'enquête est toujours en cours.





Un système bancaire peu préparé

Lorenza Martinez, responsable du système de paiement de Banxico, a déclaré à l'agence Reuters avoir recensé cinq banques affectées par l'attaque. Dans un communiqué publié lundi, la banque centrale a demandé aux établissements concernés de retarder de 24 heures les virements de plus de 50.000 pesos (environ 2100 euros) et ceux des clients qu'elles n'identifiaient pas comme étant de confiance.

Mal préparées, les autorités bancaires mexicaines n'ont pas immédiatement réagi. Le système bancaire mexicain essuie des pannes de sécurité liées à cette cyberattaque depuis le 27 avril. En conséquence, les paiements électroniques, les transactions par carte de crédit et les transferts subissent de sérieux ralentissements depuis plusieurs semaines. En réaction à ces évènements, la banque centrale mexicaine a annoncé mardi la création d'une division de la cybersécurité.

Les banques sont des cibles difficiles à atteindre mais très intéressantes pour les pirates informatiques. En mars 2016, la banque centrale du Bangladesh s'est fait dérober l'équivalent de 81 millions de dollars (environ 69 millions d'euros). Les hackers avaient pénétré le système informatique pour récupérer des certificats autorisant des transferts de fonds. La somme aurait pu être bien plus importante si les voleurs n'avaient pas fait une faute de frappe dans l'ordre des virements, détectée par un employé de la Deutsche Bank, qui a ensuite averti le Bangladesh.





En mars dernier, le chef d'un groupe de cyberbraqueurs a été arrêté à Alicante en Espagne. Ses complices et lui avaient réussi a dérobé un milliard d'euros dans plus de 100 institutions financières de 40 pays. «[Ils] prenaient le contrôle de systèmes d'entités bancaires, ce qui leur permettait de vider des distributeurs de billets à distance ou de modifier des comptes destinataires de virements de grande importance», a expliqué le ministère de l'Intérieur espagnol. Une méthode rendue possible en infectant le système via une pièce jointe malveillante ouverte par des employés des banques.

 


Source de l'article: Le Figaro



allnews_image

Les passagers d'un vol reliant les îles Canaries et Amsterdam ont commencé à être pris de vomissements et à se sentir mal en raison d'une odeur persistante.

Lire l'article



allnews_image

Anne Hidalgo, la maire de la capitale, réclame pour sa part depuis des mois une «mise à l'abri» pour les quelque 2 300 personnes qui habitent ces campements de fortune dans des conditions jugées «indignes» par le Défenseur des droits.

Lire l'article


allnews_image

Cette année, après quatre décennies d'essais infructueux, l'agence spatiale américaine a testé avec succès un prototype de réacteur qui pourrait alimenter des colonies lunaires ou martiennes.

Lire l'article


allnews_image

L’isolement social chronique a des effets qui fragilisent la santé mentale des mammifères, souvent associé, par exemple, à la dépression et au trouble de stress post-traumatique chez les humains. Une récente étude suggère aujourd’hui que cet isolement soc

Lire l'article


allnews_image

Parlement européen, réception collective puis tête-à-tête chez Macron, VivaTech : le PDG de Facebook mène une campagne de visites européennes, en évitant Londres.

Lire l'article


allnews_image

Suite à la présentation par Jean-Louis Borloo le 26 avril dernier d’un rapport ambitieux, c’est mardi 22 mai que le président de la République détaillera son programme pour améliorer la vie des habitants des quartiers défavorisés, non pas avec de "grands

Lire l'article


allnews_image

L'ancienne députée du Front national Marion Maréchal-Le Pen a effacé sur ses comptes Facebook et Twitter le nom Le Pen, hérité de sa mère Yann et porté par sa tante Marine, présidente du FN, et son grand-père Jean-Marie, cofondateur du parti.

Lire l'article




allnews_image

Une cyberattaque «sans précédents» a touché des banques mexicaines. Par mesure de sécurité, les virements de plus de 2100 euros ont été bloqués.

Lire l'article


allnews_image

Avec le retour des sanctions, toute entreprise commerçant avec l'Iran risque de voir ses crédits dénoncés en France à l'échéance du moratoire fixé par Donald Trump.

Lire l'article


allnews_image

A l’occasion des débats sur la loi Alimentation, qui commencent la semaine prochaine à l’Assemblée Nationale, le député LREM Matthieu Orphelin déposera un amendement proposant l’interdiction du glyphosate d'ici à 2021.

Lire l'article