change language     -         


Les défenseurs des animaux en colère après avoir vu toutes leurs demandes rejetées par la majorité

April 25, 2018, 4:18 pm

Type: ANIMALS

       




news_image

Les militants de la cause animale réclamaient la vidéosurveillance des abattoirs ou encore la fin des cages à poule. Mais tous les amendements du projet de loi agriculture et alimentation liés aux animaux ont été balayés par la majorité.


 

Les défenseurs des animaux grondent. Ce 19 avril, les députés de la commission des affaires économiques ont terminé de voter les amendements du projet de loi lié aux Etats généraux de l’alimentation. Le rapporteur Jean-Baptiste Moreau, député La République en marche (LREM), s'est félicité sur Twitter du travail effectué. Les députés chargés d'examiner les amendements à apporter à l’article 13, nommé «Respect du bien-être animal» n'ont accédé à aucune demande des défenseurs de la cause animale, quitte à parfois rompre des promesses de campagne d'Emmanuel Macron.

Ecœurée, l'association de défense des animaux L214 estime qu'ont été rejetés «méticuleusement un à un les amendements concrets qui auraient pu changer les conditions d’élevage, de transport et d’abattage des animaux».

 





L’interdiction des cages pour les poules et les lapins d’élevage a ainsi été rejetée, alors qu’un sondage Yougov de février 2018 concluait que plus de 90% des Français interrogés y étaient opposés. Même sort pour l’option végétarienne à la cantine, l'interdiction de la castration à vif des porcelets ou encore la mise en place de la vidéosurveillance dans les abattoirs, où les militants ont pu filmer, comme à Vigan ou à Mauléon-Vicharre, de mauvais traitements infligés aux animaux. Et pourtant, cette dernière mesure était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron.

L’un des rares amendements adoptés relatif au respect du bien-être animal est le statut de lanceur d’alerte qui sera échu au «responsable protection animale», un poste qui sera créé dans les abattoirs. Une mesure qui ne répond pas aux revendications, bien plus larges, portées par les militants.

Lire aussi : «Elevage, esclavage !» : des végans perturbent les débats à l'Assemblée

«Bobo parisien» : un député recadre un journaliste

Mais les députés ne semblent pas s'émouvoir des critiques. Le rapporteur du projet Jean-Baptiste Moreau, qui, outre son mandat de député, est éleveur de bovins et président de coopérative agricole, a ainsi qualifié un journaliste qui se désolait du rejet des amendements, de «bobo parisien».

 

 

Le député Thibault Bazin a pour sa part justifié l'élevage en cages, estimant que les poules, des animaux «sociaux», ne souffraient pas de leur «vie en bâtiment», «un truc sympa».

 

 





Interpellés par de nombreux défenseurs de la cause animale, les responsables du texte se sont défendus en arguant qu'ils avaient consacré «plusieurs heures aux débats sur le bien-être animal». «Plutôt que d’adopter des mesures qui risqueraient d’être perçues comme stigmatisantes et liberticides, nous avons privilégié le dialogue, la formation, la responsabilisation des acteurs et l’expérimentation», se défend le président de la commission.

 

 





Les défenseurs des animaux sous le choc

L'annonce du rejet des amendements a suscité la colère de nombreux militants et d'associations majeures, comme la Fondation Brigitte Bardot.

 

 

En revanche, un amendement a bien trouvé grâce aux yeux de Jean-Baptiste Moreau : l'interdiction d’appeler du nom de «steak» ou «saucisse» des produits constitués uniquement de végétaux comme les préparations à base de soja.


Source de l'article: RT



allnews_image

Les passagers d'un vol reliant les îles Canaries et Amsterdam ont commencé à être pris de vomissements et à se sentir mal en raison d'une odeur persistante.

Lire l'article



allnews_image

Anne Hidalgo, la maire de la capitale, réclame pour sa part depuis des mois une «mise à l'abri» pour les quelque 2 300 personnes qui habitent ces campements de fortune dans des conditions jugées «indignes» par le Défenseur des droits.

Lire l'article


allnews_image

Cette année, après quatre décennies d'essais infructueux, l'agence spatiale américaine a testé avec succès un prototype de réacteur qui pourrait alimenter des colonies lunaires ou martiennes.

Lire l'article


allnews_image

L’isolement social chronique a des effets qui fragilisent la santé mentale des mammifères, souvent associé, par exemple, à la dépression et au trouble de stress post-traumatique chez les humains. Une récente étude suggère aujourd’hui que cet isolement soc

Lire l'article


allnews_image

Parlement européen, réception collective puis tête-à-tête chez Macron, VivaTech : le PDG de Facebook mène une campagne de visites européennes, en évitant Londres.

Lire l'article


allnews_image

Suite à la présentation par Jean-Louis Borloo le 26 avril dernier d’un rapport ambitieux, c’est mardi 22 mai que le président de la République détaillera son programme pour améliorer la vie des habitants des quartiers défavorisés, non pas avec de "grands

Lire l'article


allnews_image

L'ancienne députée du Front national Marion Maréchal-Le Pen a effacé sur ses comptes Facebook et Twitter le nom Le Pen, hérité de sa mère Yann et porté par sa tante Marine, présidente du FN, et son grand-père Jean-Marie, cofondateur du parti.

Lire l'article




allnews_image

Une cyberattaque «sans précédents» a touché des banques mexicaines. Par mesure de sécurité, les virements de plus de 2100 euros ont été bloqués.

Lire l'article


allnews_image

Avec le retour des sanctions, toute entreprise commerçant avec l'Iran risque de voir ses crédits dénoncés en France à l'échéance du moratoire fixé par Donald Trump.

Lire l'article


allnews_image

A l’occasion des débats sur la loi Alimentation, qui commencent la semaine prochaine à l’Assemblée Nationale, le député LREM Matthieu Orphelin déposera un amendement proposant l’interdiction du glyphosate d'ici à 2021.

Lire l'article