change language     -         


Des milliardaires libertariens veulent faire de « Waterworld » une réalité

February 13, 2018, 7:48 am

Type: stars

       




news_image

En début d'année, le Seasteading Institute a passé un accord avec la Polynésie française pour y installer son premier prototype d'île flottante.

 


Construire un paradis libertarien et techno-utopique au beau milieu de l’océan est le type d’idée que l’on retrouve plutôt dans un film de science-fiction ou qui fait l’objet d’une vanne dans la série Silicon Valley. Mais il semblerait que la réalité puisse bientôt dépasser la fiction.

Ce plan est soutenu par un groupe d’idéalistes libertariens, qui disent pouvoir résoudre les maux de la société en s’installant dans des communautés posées au milieu de l’océan. Là-bas, ils pensent être immunisés contre les deux principales menaces visant l’espèce humaine au XXIe siècle, à savoir, la montée des eaux et le manque d’innovation du gouvernement, selon Joe Quirk, le président du Seasteading Institute.

« Le seasteading [Ndlr, le fait de construire des habitations permanentes sur la mer] permet de résoudre ces deux problèmes, explique Quirk à VICE News. Pour moi, c’est mieux que d’aller sur Mars. »

Au début de l’année, le Seasteading Institute est parvenu à un accord avec la Polynésie française pour construire un prototype d’île flottante (un « seastead ») dans un lagon protégé, afin de prouver la viabilité de leur idée. Ils espèrent que leur prototype, composé notamment d’un restaurant subaquatique, sera prêt en 2020.

Mais le projet ne résume pas à manger à côté des poissons – il s’agit de construire une véritable utopie.

Celle-ci s’inspire notamment du festival Burning Man, où Quirk a rencontré Patri Friedman, un pionnier du seasteading et petit-fils de l’économiste Milton Friedman. Les deux hommes ont ensuite écrit un manifeste pour leur site Web, dans lequel les « aquapreneurs » expliquent comment les « îles flottantes » vont permettre de s'attaquer à huit défis – les « Huit Grands Impératifs Moraux » du seasteading, à savoir :

  • « Enrichir les pauvres », parce que les petites nations insulaires auraient tendance à être plus riches et davantage capables de restructurer leur gouvernement quand elles deviennent indépendantes.
  • « Guérir les malades », parce que la bureaucratie gouvernementale aurait entravé la recherche médicale. Ce qui ne sera pas le cas sur leurs paradis flottants.
  • « Nourrir ceux dans le besoin », en cultivant les algues qui vont se développer de plus en plus à cause du changement climatique, et grâce au carbone absorbé par les océans.
  • « Nettoyer l’atmosphère », en cultivant des algues qui absorbent le carbone, et deviendront une nouvelle source d’énergie dans la nouvelle « économie bleue ».
  • « Permettre aux gens de vivre en harmonie avec la nature », grâce à des villes construites avec des technologies inspirées des plantes qui utilisent l’eau comme source d’énergie.
  • « Alimenter le monde en énergie », grâce à la « conversion de l’énergie thermique des mers », un mécanisme peu connu utilisé pour produire de l’énergie en utilisant la différence de température entre l’eau présente en surface, et celle des fonds marins.
  • « Arrêter les guerres », en libérant l’humanité du « monopole du gouvernement » et permettant aux gens de choisir le type de gouvernance qu’ils souhaitent.

Le huitième « impératif moral » est ce qu’ils appellent le « Projet de recherche de mariculture des vélelles », un enclos flottant pour élever des poissons. Ce projet permettra, espèrent-ils, de « nourrir 9 milliards de personnes avec des sashimis savoureux », le tout sans empreinte carbone.

L’idée des paradis flottants commence à faire son chemin chez les ultra-riches. Peter Thiel faisait partie des investisseurs fondateurs du Seasteading Institute, à hauteur de 1,7 million de dollars. (En 2011, Thiel a quitté l’aventure, d’après Business Insider, et Quirk indique qu’il n’est pas impliqué dans le projet polynésien, bien que deux employés de la Thiel Foundation soient toujours présents au board du Seasteading Institute).

Ils espèrent financer le projet grâce à une ICO (initial coin offering), une méthode de levée de fonds qui implique la création d’une nouvelle crypto-monnaie, dont le nombre d’unités est préalablement fixé – tout cela en dehors du système financier traditionnel.

Les « seasteaders » sont prêts à « décentraliser la gouvernance, mais aussi la finance », assure Quirk.

« Si les sociétés flottaient et pouvaient être transportées, la gouvernance pourrait évoluer, dit Quirk. La gouvernance deviendrait une technologie qui pourrait progresser aussi rapidement que les téléphones grâce auxquels nous échangeons en ce moment même. »

« Pour moi, les seasteads sont comme des iPhones qui flottent. Vous téléchargez votre app gouvernance, et vous choisissez comment structurer la société. »


Source de l'article: VICE



allnews_image

Le ministère de l’Agriculture (USDA) et la Food and Drug Administration (FDA) américains viennent d’annoncer leur intention de superviser la production de viande cultivée en laboratoire, de manière à pouvoir être vendue en toute sécurité aux consommateurs

Lire l'article



allnews_image

Une équipe de chercheurs annonce avoir mis au point une méthode utilisant la carbonisation hydrothermale dans un « autocuiseur », pour transformer les excréments humains en combustibles. Les détails de l’étude sont publiés dans le Journal of Cleaner Produ

Lire l'article


allnews_image

La demande généralisée des consommateurs de produits en plastique exempts de bisphénol-A (BPA), substance chimique contenant des perturbateurs endocriniens, a conduit à des changements positifs et importants dans la fabrication des récipients alimentaires

Lire l'article


allnews_image

Dans la baie de San Francisco, la pollution causée par le Camp Fire, qui sévit à plusieurs centaines de kilomètres, a dépassé les niveaux observés en Inde ou en Chine.

Lire l'article


allnews_image

Dans son dernier ouvrage*, Marc Chesney dresse un parallèle entre la Première Guerre mondiale et la crise financière de 2008. Pour le professeur de finance de l’Université de Zurich, une société civilisée vacille dans les deux cas. Aujourd’hui, une aristo

Lire l'article



allnews_image

Emmanuel Macron a annoncé lundi, lors d’un discours au Forum sur la gouvernance de l’Internet, la création d’un groupe de travail composé d’employés de Facebook et de membres issus d’autorités françaises. Une première.

Lire l'article


allnews_image

Des chercheurs américains sont parvenus à mettre au point une technique d’espionnage en utilisant le wifi. Il s’agit de voir les mouvements d’un individu à travers les portes, par le biais d’un simple smartphone équipé d’un algorithme.

Lire l'article


allnews_image

Nous avons demandé à un physicien et un philosophe d’expliquer ce qu'est le rien, et c’est vraiment quelque chose.

Lire l'article


allnews_image

Nous mangeons de nombreux céphalopodes tels que les poulpes, les calamars ainsi que les seiches. Délicieux mais également bons pour la santé et l’environnement, ces animaux marins ont également la réputation d’être très intelligents. Faut-il réellement s’

Lire l'article


allnews_image

Ce n’est ni une « fake news » ni une farce : lundi dernier, des délégués de l’ONU ont louangé le royaume islamiste. À lire.

Lire l'article


allnews_image

L’autorité garante de la concurrence a estimé que ces sociétés étaient coupables de "pratiques commerciales malhonnêtes" à l’issue d'une enquête.

Lire l'article


allnews_image

Derrière les États-Unis et la Russie, la France a exporté pour 5 milliards de dollars (4,1 milliards d'euros) d'armes.

Lire l'article




allnews_image

Le ministre de l'Action et des Comptes publics a annoncé la mise en place prochaine d'une expérimentation sur le plateau de l'émission "Capital".

Lire l'article


allnews_image

Avec la légalisation du cannabis qui s’en vient très rapidement, il faudra s’attendre à en voir de toutes les couleurs et en fait, c’est déjà commencé! En effet, voilà qu’une compagnie située à Toronto est à la recherche d’amateurs de cannabis afin de pro

Lire l'article


allnews_image

POUR UNE JOURNÉE DE RÉSISTANCE SIMULTANÉE, SANS FRONTIÈRES, LE 10 DÉCEMBRE 2018 contre le durcissement du capitalisme et de la société autoritaire

Lire l'article


allnews_image

Cela fait plus d’un mois qu’un étrange nuage est apparu sur Mars. Long de 1 500 kilomètres, il est accroché au deuxième plus gros volcan de la planète rouge.

Lire l'article