change language     -         


Après la Corse, la Bretagne travaille sur le « droit à la différenciation »

February 11, 2018, 5:48 pm

Type: politic

       




news_image

Après le discours d’Emmanuel Macron en Corse ce mercredi, Loïg Chesnais-Girard, président PS du Conseil régional de Bretagne, a estimé que la possibilité de créer un « droit à la différenciation » sur l’île, était « une opportunité pour faire valoir (les) convictions » de sa région.


Le président PS du Conseil régional de Bretagne Loïg Chesnais-Girard a réagi mercredi soir au discours d’Emmanuel Macron en Corse. Lors de son allocution à Bastia, le chef de l’État s’est dit favorable à l’inscription de la spécificité corse dans la Constitution.

Il a appelé à un travail de refonte de son article 72, qui définit l’organisation des collectivités, pour créer un « droit à la différenciation ». Il s’agissait là d’une des revendications principales des nationalistes corses.

Ouvertures sur le droit à la différenciation

Dans un communiqué publié mercredi soir, Loïg Chesnais-Girard, président PS du Conseil régional de Bretagne, a estimé que l’allocution du président de la République était « une opportunité pour faire valoir nos convictions et nos propositions ».





« J’en retiens des ouvertures sur le droit à la différenciation et l’autonomie fiscale qui correspondent à des souhaits déjà exprimés par la Bretagne », a-t-il déclaré.

« La Bretagne a toujours œuvré pour que les régions soient reconnues, que la capacité à agir soit renforcée et que notre région puisse expérimenter de nouvelles compétences au service de ses territoires et de ses habitants », ajoute-t-il.

Avant de conclure que « fort de notre identité bretonne, française et européenne », il proposera à l’assemblée régionale, réunie le 15 février, « un travail sur le droit à la différenciation au sein de la République. »


Source de l'article: ouest-france.fr





allnews_image

Anne Hidalgo, la maire de la capitale, réclame pour sa part depuis des mois une «mise à l'abri» pour les quelque 2 300 personnes qui habitent ces campements de fortune dans des conditions jugées «indignes» par le Défenseur des droits.

Lire l'article


allnews_image

Cette année, après quatre décennies d'essais infructueux, l'agence spatiale américaine a testé avec succès un prototype de réacteur qui pourrait alimenter des colonies lunaires ou martiennes.

Lire l'article


allnews_image

L’isolement social chronique a des effets qui fragilisent la santé mentale des mammifères, souvent associé, par exemple, à la dépression et au trouble de stress post-traumatique chez les humains. Une récente étude suggère aujourd’hui que cet isolement soc

Lire l'article


allnews_image

Parlement européen, réception collective puis tête-à-tête chez Macron, VivaTech : le PDG de Facebook mène une campagne de visites européennes, en évitant Londres.

Lire l'article


allnews_image

Suite à la présentation par Jean-Louis Borloo le 26 avril dernier d’un rapport ambitieux, c’est mardi 22 mai que le président de la République détaillera son programme pour améliorer la vie des habitants des quartiers défavorisés, non pas avec de "grands

Lire l'article


allnews_image

L'ancienne députée du Front national Marion Maréchal-Le Pen a effacé sur ses comptes Facebook et Twitter le nom Le Pen, hérité de sa mère Yann et porté par sa tante Marine, présidente du FN, et son grand-père Jean-Marie, cofondateur du parti.

Lire l'article




allnews_image

Avec le retour des sanctions, toute entreprise commerçant avec l'Iran risque de voir ses crédits dénoncés en France à l'échéance du moratoire fixé par Donald Trump.

Lire l'article


allnews_image

A l’occasion des débats sur la loi Alimentation, qui commencent la semaine prochaine à l’Assemblée Nationale, le député LREM Matthieu Orphelin déposera un amendement proposant l’interdiction du glyphosate d'ici à 2021.

Lire l'article


allnews_image

Avec le massacre perpétré par l’armée israélienne contre des civils palestiniens ce 14 mai, la question des partenariats entre l’Union européenne et le gouvernement de Netanyahou se pose. D’autant que Bruxelles y finance des recherches militaires et que d

Lire l'article


allnews_image

Depuis quelques semaines, les autorités se divisent sur l’épineux sujet de la démoustication de la Presqu’île d’Ambès. Le maire juge « insuffisants » les traitements imposés par le préfet, et le conseil départemental refuse de financer un épandage de bioc

Lire l'article