change language     -         


En lui intégrant le trafic de drogue, l'Insee confirme que le PIB est absurde

February 1, 2018, 6:28 pm

Type: law

       




news_image

L'Insee a annoncé ce mardi 30 janvier qu'il comptabiliserait désormais l'achat et la vente illégale de drogues comme une production de richesses. De quoi souligner encore plus les limites du PIB, un indicateur économique qui ne fait pas de différence entre les bienfaits et les nuisances pour nos sociétés.


C'est étonnant à première vue, mais une explosion du trafic de drogue en 2018 pourrait receler une bonne nouvelle pour le gouvernement : elle ferait augmenter le sacro-saint taux de croissance du PIB, scruté chaque fin d'année comme indicateur phare de la santé économique du pays. En 2017, ce taux de croissance a été de 1,9%, et l'exécutif a beau jeu de le brandir comme une réussite majeure. Le PIB, selon l'Insee, est "le résultat final de l'activité de production des unités productrices résidentes". En moins jargonnant, cela signifie : la valeur ajoutée de tout ce qui a été produit dans l'Hexagone dans l'année. Matières premières, produits industriels, services… Le taux de croissance désigne l'évolution en pourcentage du PIB d'une année sur l'autre. En somme, la France a produit 1,9% de plus de richesses en 2017 qu'en 2016.

Nouveauté pour l'année à venir : l'Insee a annoncé ce mardi 30 janvier qu'il intègrerait dans son calcul… le trafic de drogue. L'institut applique une recommandation d'Eurostat, l'organe de statistiques de l'Union européenne. Objectif : pouvoir comparer les pays de l'UE entre eux, certains (comme les Pays-Bas) ayant légalisé la vente de cannabis qui lui confère un PIB "gonflé" par rapport aux Etats où elle est interdite. L'impact sur le PIB français sera cependant très réduit : "Quelques milliards d'euros" annuels de trafic, à mettre en perspective avec les 2.200 milliards du PIB national.





Cerise sur le gâteau pour le PIB

Ce changement de comptabilité remet toutefois en lumière une question cruciale : la mesure du PIB a-t-elle un sens ? A quoi bon en effet se réjouir d'une augmentation de la production de richesses, si les richesses en question sont néfastes à la société ? C'est le défaut déjà existant du PIB : il ne fait pas la différence entre les bienfaits et les nuisances, et réduit toute production à son caractère comptable. Prenons un cas de figure concret : une accélération du trafic d'héroïne dans un quartier français. Actuellement, le PIB comptabilise comme en pertes et profits toutes les conséquences des problèmes posés par la drogue dans la société : avec cette logique, les investissements de l'Etat dans des forces de police ou les achats par les citoyens de dispositifs de protection individuelle deviennent des richesses... Donc plus le trafic s'étend, plus la croissance sera forte ! C'est sur le même modèle que les Etats-Unis voient leur PIB gonflé par leur engagement militaire dans le monde entier. Or, la réforme du mode de calcul du PIB appliquée par l'Insee, c'est la cerise sur le gâteau : en plus de toutes les conséquences du trafic, le PIB intègrera désormais... le trafic lui-même. 

Devançant les médias, les pouvoirs politiques ont engagé une réflexion sur la pertinence de l'indicateur, à une époque où la production effrénée menace l'avenir de la planète sans garantir le bien-être des citoyens. "Plus les questions écologiques et sociétales deviennent prégnantes et plus on se rend compte que nos systèmes d'indicateurs actuels sont contre-productifs, regrette ainsi dans La Croixle philosophe altermondialiste Patrick Viveret. Nous sommes aujourd'hui dans la situation d'un marin qui aurait décidé de changer de cap mais dont les instruments de bord continueraient à être réglés sur l'ancien cap". Il y a dix ans exactement, Nicolas Sarkozy lançait la commission Stiglitz, chargée de trouver de nouveaux indices économiques. Le Forum pour d'autres indicateurs de richesse (Fair) a également été créé à cette occasion. Mais si d'autres statistiques ont désormais fait leur entrée dans les manuels (comme par exemple, l'indice de développement humain, l'IDH), le PIB reste une norme référence qui éclipse toutes les autres.

Dans une longue tirade dénichée par Alternatives économiques, un sénateur américain a dénoncé en ces termes les aspects néfastes de l'indicateur de référence : "Notre PIB prend en compte (...) la publicité pour le tabac et les courses des ambulances qui ramassent les blessés sur nos routes. Il comptabilise les systèmes de sécurité que nous installons pour protéger nos habitations et le coût des prisons où nous enfermons ceux qui réussissent à les forcer. Il intègre la destruction de nos forêts de séquoias ainsi que leur remplacement par un urbanisme tentaculaire et chaotique. Il comprend la production du napalm, des armes nucléaires et des voitures blindées de la police destinées à réprimer les émeutes dans nos villes (...). En revanche, le PIB ne tient pas compte de la santé de nos enfants, de la qualité de leur instruction, ni de la gaieté de leurs jeux (...). Il ne prend pas en considération notre courage, notre sagesse ou notre culture. Il ne dit rien de notre sens de la compassion ou du dévouement envers notre pays. En un mot, le PIB mesure tout, sauf ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue". C'était un certain Robert Kennedy, le 18 mars 1968.

 


Source de l'article: marianne.net



allnews_image

Une cyberattaque «sans précédents» a touché des banques mexicaines. Par mesure de sécurité, les virements de plus de 2100 euros ont été bloqués.

Lire l'article


allnews_image

Avec le retour des sanctions, toute entreprise commerçant avec l'Iran risque de voir ses crédits dénoncés en France à l'échéance du moratoire fixé par Donald Trump.

Lire l'article


allnews_image

A l’occasion des débats sur la loi Alimentation, qui commencent la semaine prochaine à l’Assemblée Nationale, le député LREM Matthieu Orphelin déposera un amendement proposant l’interdiction du glyphosate d'ici à 2021.

Lire l'article


allnews_image

Avec le massacre perpétré par l’armée israélienne contre des civils palestiniens ce 14 mai, la question des partenariats entre l’Union européenne et le gouvernement de Netanyahou se pose. D’autant que Bruxelles y finance des recherches militaires et que d

Lire l'article


allnews_image

Depuis quelques semaines, les autorités se divisent sur l’épineux sujet de la démoustication de la Presqu’île d’Ambès. Le maire juge « insuffisants » les traitements imposés par le préfet, et le conseil départemental refuse de financer un épandage de bioc

Lire l'article


allnews_image

La lutte contre le gaspillage alimentaire, c’est aussi pendant l’été et la Banque Alimentaire à besoin de bénévoles pour ramasser des produits alimentaires et les redistribuer.

Lire l'article


allnews_image

Une équipe de biologistes de l’Université de Californie à Los Angeles rapporte avoir transféré le « souvenir » d’un escargot marin à un autre. Cette recherche pourrait conduire à de nouvelles façons de réduire le traumatisme des souvenirs douloureux, et p

Lire l'article


allnews_image

Le plus récent tournant bizarre de la politique chinoise de Donald Trump, qui accorde des concessions énormes au géant chinois de l'électronique ZTE à la veille de négociations commerciales entre les deux pays, démontre une fois de plus l’ampleur des conf

Lire l'article



allnews_image

Ce 12 mai, la "pêche" sera acceptée dans des commerces de Paris en plus d'une centaine de la ville limitrophe de Montreuil (93) où cette monnaie locale est née. Elle favorise le commerce et l'artisanat local qui l'acceptent en paiement. D'autres monnaies

Lire l'article


allnews_image

INDE La grêle et des orages qui ont abattu des murs, des arbres et des pylônes électriques...

Lire l'article


allnews_image

Discussion autour des jeux et de la réincarnation avec des moines à Wat Chedi Luang Mai, Thaïlande.

Lire l'article


allnews_image

25 illustrations qui font réfléchir sur le monde d’aujourd’hui

Lire l'article




allnews_image

Le territoire syrien a été le théâtre, dans la nuit de mercredi à jeudi, de la plus sérieuse confrontation militaire jamais survenue entre Israël et la République islamique d'Iran. Des dizaines de missiles ou de roquettes ont été tirés de part et d'autre,

Lire l'article


allnews_image

Honoré jeudi par le Prix Charlemagne à Aix-la-Chapelle (Allemagne), Emmanuel Macron en a profité pour envoyer un message à Angela Merkel.

Lire l'article


allnews_image

Un service national d'un mois obligatoire pour tous les jeunes, dont deux semaines d'internat, progressivement mis en place sur sept ans: les propositions du groupe de travail mandaté par l'Élysée sont entre les mains d'Emmanuel Macron, qui doit désormais

Lire l'article


allnews_image

Le lien entre une consommation accrue de poisson et une meilleure santé à long terme pour le cerveau est établi depuis longtemps. Cette recherche de la Chalmers University of Technology (Suède) en identifie une raison possible, la parvalbumine, une protéi

Lire l'article


allnews_image

Blanc et noir et plus petit qu’une pièce d’un centime d’euros, le moustique tigre (Aedes albopictus) est désormais présent dans 42 départements de la Métropole française. Etant donné sa dangerosité et l’épidémie de dengue actuelle à La Réunion, le Ministè

Lire l'article