change language     -         


Système scolaire SANS Devoirs : FINLAND

December 15, 2017, 12:24 pm

Type: HEALTH

       




news_image


Entre tableau noir et écran numérique, Maria Hukkanen n'a pas choisi. Elle utilise les deux. " Je passe de l'un à l'autre, c'est un atout pour capter l'attention des élèves ", glisse cette professeure à la blondeur toute nordique, qui enseigne à l'école de Siltamäki, quartier résidentiel de la périphérie d'Helsinki. Dans sa classe, il y a aussi un piano, une guitare, des piles de déguisements et… un profond canapé. " Chez leurs parents, les enfants font souvent leurs devoirs dans le salon, ce canapé leur permet de retrouver les conditions auxquelles ils sont habitués pour se concentrer ", explique l'enseignante.

Ici, tout est fait pour rendre l'apprentissage le plus ludique possible. Jeux de piste pour découvrir les cinq continents, initiation à la physique grâce à de petits robots… " J'attends des enseignants qu'ils sachent motiver leurs élèves et les tirer vers le haut. Qu'ils soient des leaders pédagogiques ", déclare très solennellement Anna-Mari Jaatinen, la directrice de l'école. Un mot d'ordre valable sur tout le territoire. En Finlande, les notes sont quasi inexistantes en primaire et ne descendent jamais en dessous de 4 sur 10 au collège. Les emplois du temps sont près d'un quart moins chargés qu'en France et les redoublements rarissimes. Dès qu'un élève décroche, il est pris en charge par un enseignant spécialisé, doté d'une formation en pédagogie de deux ans plus longue que celle de ses collègues. Et si besoin, il passe des tests d'orthophonie, de dyslexie…

Profondes réformes

Et ça marche ! Le 6 décembre, la Finlande est à nouveau sortie dans le peloton de tête du classement Pisa, loin devant la France, élève plus que moyen (voir graphique). Le tout avec une dépense de 5,7 % de sa richesse nationale, à peine plus élevée que la nôtre (5,3 %). Même si elle reste de 20 % supérieure dans le primaire. Une fierté nationale pour ce pays de 5,5 millions d'habitants. " Chaque Finlandais a conscience que l'éducation est un élément-clé de notre indépendance, souligne Anita Lehikoinen, secrétaire d'Etat au ministère de l'Education. L'école n'est pas un sujet de clivage chez nous, mais de rassemblement. " Un consensus qui n'empêche pas de profondes réformes : accent sur l'enseignement professionnel au début des années 2000, promotion d'enseignants chargés de plusieurs disciplines, récemment.

" La principale leçon du modèle finlandais pour la France, c'est sa formidable capacité à se remettre en cause sans se perdre dans des querelles politiciennes ", relève Eric Charbonnier, spécialiste de l'éducation à l'OCDE. Au moindre signe de faiblesse, le gouvernement finance des équipes de chercheurs pour en comprendre les causes, comme il l'a fait début 2016 pour analyser l'échec scolaire des enfants d'immigrés.

Chefs d'établissement autonomes

Certes la Finlande dispose de gros atouts - langue phonétique très facile à assimiler pour les enfants, population homogène -, mais surtout il repose sur un management original : les chefs d'établissement sont autonomes. " Ce sont les proviseurs qui recrutent les professeurs et ça change tout ! assure Marie- Aude Boucher, principale adjointe du lycée franco-finnois d'Helsinki et ancienne professeure en Seine- Saint-Denis. Toute l'équipe est associée et mobilisée derrière le projet d'établissement. "

Conséquence : très valorisé socialement et payé entre 10 et 20 % de plus qu'en France, le job d'enseignant attire la crème des étudiants. Une fois en poste, ils jouissent d'une grande liberté pour adapter les enseignements et travaillent en équipe. Ils passent en moyenne deux à trois heures par semaine en réunion pour discuter des cours, des élèves en difficulté, des temps forts de l'école… Des pratiques encore trop rares sous nos latitudes.


Source de l'article: challenges.fr



allnews_image

Les passagers d'un vol reliant les îles Canaries et Amsterdam ont commencé à être pris de vomissements et à se sentir mal en raison d'une odeur persistante.

Lire l'article



allnews_image

Anne Hidalgo, la maire de la capitale, réclame pour sa part depuis des mois une «mise à l'abri» pour les quelque 2 300 personnes qui habitent ces campements de fortune dans des conditions jugées «indignes» par le Défenseur des droits.

Lire l'article


allnews_image

Cette année, après quatre décennies d'essais infructueux, l'agence spatiale américaine a testé avec succès un prototype de réacteur qui pourrait alimenter des colonies lunaires ou martiennes.

Lire l'article


allnews_image

L’isolement social chronique a des effets qui fragilisent la santé mentale des mammifères, souvent associé, par exemple, à la dépression et au trouble de stress post-traumatique chez les humains. Une récente étude suggère aujourd’hui que cet isolement soc

Lire l'article


allnews_image

Parlement européen, réception collective puis tête-à-tête chez Macron, VivaTech : le PDG de Facebook mène une campagne de visites européennes, en évitant Londres.

Lire l'article


allnews_image

Suite à la présentation par Jean-Louis Borloo le 26 avril dernier d’un rapport ambitieux, c’est mardi 22 mai que le président de la République détaillera son programme pour améliorer la vie des habitants des quartiers défavorisés, non pas avec de "grands

Lire l'article


allnews_image

L'ancienne députée du Front national Marion Maréchal-Le Pen a effacé sur ses comptes Facebook et Twitter le nom Le Pen, hérité de sa mère Yann et porté par sa tante Marine, présidente du FN, et son grand-père Jean-Marie, cofondateur du parti.

Lire l'article




allnews_image

Une cyberattaque «sans précédents» a touché des banques mexicaines. Par mesure de sécurité, les virements de plus de 2100 euros ont été bloqués.

Lire l'article


allnews_image

Avec le retour des sanctions, toute entreprise commerçant avec l'Iran risque de voir ses crédits dénoncés en France à l'échéance du moratoire fixé par Donald Trump.

Lire l'article


allnews_image

A l’occasion des débats sur la loi Alimentation, qui commencent la semaine prochaine à l’Assemblée Nationale, le député LREM Matthieu Orphelin déposera un amendement proposant l’interdiction du glyphosate d'ici à 2021.

Lire l'article