change language     -         


13 méthodes de torture qui vous dévoileront l’un des côtés les plus sombres de l’humanité

November 3, 2017, 8:21 am

Type: HEALTH

       




news_image

La torture est l’un des moyens les plus utilisés pour faire parler les prisonniers, comme quoi, le cerveau humain est capable du meilleur comme du pire. À en voir les machines fabriquées pour torturer les gens, nul ne pourrait s’empêcher de penser que l’Homme est vraiment un être vil. Vous pensez que le mot est exagéré ? Voyez plutôt…

Voici 13 méthodes de tortures d’antan, absolument barbares

1. La chaise à pics

 

Souvent utilisée lors des interrogatoires, cette chaise pourrait ne pas être si monstrueuse qu’elle en a l’air. En effet, certains fakirs marchent bien sur des tapis de clous… Mais il n’en est rien. En effet, la victime était installée sur la chaise et les liens étaient resserrés petit à petit. Et si le sujet se montrait trop résistant, le trône était chauffé par une flamme, ce qui avait pour but de ramollir la peau et de permettre aux pics de pénétrer plus facilement dans la chair.

2. Le séparateur infernal

 

Un morceau de bois était taillé de façon triangulaire. La victime était assise sur l’une des arrêtes et des poids lestaient ses chevilles. Si les personnes n’en mouraient pas, elles perdaient malgré tout l’usage de leurs jambes à cause des graves déchirures et des dommages causés par les poids.

3. Boire jusqu’à plus soif

 

En position allongée, les victimes étaient contraintes de boire des litres et des litres d’eau, jusqu’à en mourir. En effet, cela provoquait des hémorragies internes et la détérioration des cellules sanguines ainsi que des problèmes rénaux. 

4. Le berceau de Judas

 

Cette machine était utilisée pendant la guerre d’inquisition en Espagne. Les victimes étaient assises nues sur le pic métallique, puis enchaînées et maintenues par un treuil. Petit à petit, le pic en métal s’enfonçait douloureusement dans l’anus des personnes, jusqu’à les tuer.

5. La pince crocodile

 

Il ne s’agit pas de celle que l’on connaît aujourd’hui. Celle-ci était plutôt utilisée pour une méthode plus radicale. En effet, spécialement conçue pour les hommes, elle servait à râper la peau de leur pénis…

6. Le lit romain

 

Cet appareil est plus connu, car déjà aperçu dans plusieurs films. Utilisé encore pendant la guerre d’inquisition, les condamnés se voyaient démembrés par la machine. À noter qu’il existait déjà une même sanction beaucoup plus tôt : chacun des membres de la victime était attaché aux jambes de chevaux, qui paraient au grand galop dans 4 directions différentes… !

7. Le tunnel du crocodile

 

La tête ainsi qu’un membre étaient placés dans l’orifice qui était chauffé par le bourreau. La victime souffrait de multiples brûlures en plus des pics qui pénétraient la peau et les chairs. La mort était inévitable.

8. Le déchireur de seins

 

À nom horrible, objet horrible… Cette drôle de pince était préalablement chauffée avant d’être utilisée sur les femmes pour leur arracher les seins… 

9. Le compresseur de tête

 

Encore utilisée au siècle dernier, cette machine était on ne peut plus atroce… La tête de la victime était placée entre le socle et la coupole métallique à pointes. Le bourreau n’avait qu’à tourner la manivelle, jusqu’à ce que le crâne et la mâchoire ne se brisent…

10. La roue infernale

 

La victime était ligotée sur la roue qui tournait et sur laquelle le feu était propagé. Les personnes étaient par la suite condamnées à rester ainsi, mortes ou encore vivantes, jusqu’à ce que ce soient les insectes ou les oiseaux qui viennent en faire leur festin.

11. Le tortionnaire

 

Cette machine abjecte représente toute la folie humaine… Le corps de la victime était placé allongé et ligoté. En actionnant la poignée, les rondins de bois se mettaient à tourner dans un sens opposé, ce qui engendrait des déboitements articulaires ainsi que des fractures. Vous pouvez tout à fait imaginer la scène grâce à la représentation proposée sur cette photo (un bonhomme en fil de fer fait office de victime).

12. La patte de chat

 

Un bien joli nom pour une bien horrible machine ! Son rôle était d’ôter la chair des os. En plus d’être extrêmement douloureuse, les victimes mourraient inévitablement à cause du manque d’hygiène de l’appareil, qui n’était pour ainsi dire, jamais nettoyé…

13. Le broyeur de genoux

 

 

Le genou de la victime était placé entre les pics pendant que le bourreau tournait une manivelle pour faire entrer les pics saillants dans les chairs et les os. Le but de la manœuvre était non seulement de casser les genoux, mais aussi de démembrer les victimes jusqu’à la mort.


Source de l'article: www.cafedeclic.com



allnews_image

Les passagers d'un vol reliant les îles Canaries et Amsterdam ont commencé à être pris de vomissements et à se sentir mal en raison d'une odeur persistante.

Lire l'article



allnews_image

Anne Hidalgo, la maire de la capitale, réclame pour sa part depuis des mois une «mise à l'abri» pour les quelque 2 300 personnes qui habitent ces campements de fortune dans des conditions jugées «indignes» par le Défenseur des droits.

Lire l'article


allnews_image

Cette année, après quatre décennies d'essais infructueux, l'agence spatiale américaine a testé avec succès un prototype de réacteur qui pourrait alimenter des colonies lunaires ou martiennes.

Lire l'article


allnews_image

L’isolement social chronique a des effets qui fragilisent la santé mentale des mammifères, souvent associé, par exemple, à la dépression et au trouble de stress post-traumatique chez les humains. Une récente étude suggère aujourd’hui que cet isolement soc

Lire l'article


allnews_image

Parlement européen, réception collective puis tête-à-tête chez Macron, VivaTech : le PDG de Facebook mène une campagne de visites européennes, en évitant Londres.

Lire l'article


allnews_image

Suite à la présentation par Jean-Louis Borloo le 26 avril dernier d’un rapport ambitieux, c’est mardi 22 mai que le président de la République détaillera son programme pour améliorer la vie des habitants des quartiers défavorisés, non pas avec de "grands

Lire l'article


allnews_image

L'ancienne députée du Front national Marion Maréchal-Le Pen a effacé sur ses comptes Facebook et Twitter le nom Le Pen, hérité de sa mère Yann et porté par sa tante Marine, présidente du FN, et son grand-père Jean-Marie, cofondateur du parti.

Lire l'article




allnews_image

Une cyberattaque «sans précédents» a touché des banques mexicaines. Par mesure de sécurité, les virements de plus de 2100 euros ont été bloqués.

Lire l'article


allnews_image

Avec le retour des sanctions, toute entreprise commerçant avec l'Iran risque de voir ses crédits dénoncés en France à l'échéance du moratoire fixé par Donald Trump.

Lire l'article


allnews_image

A l’occasion des débats sur la loi Alimentation, qui commencent la semaine prochaine à l’Assemblée Nationale, le député LREM Matthieu Orphelin déposera un amendement proposant l’interdiction du glyphosate d'ici à 2021.

Lire l'article