change language     -         


Cette fourmi récemment découverte possède de véritables « lances » de métal sur la tête et était probablement une sorte de « vampire »

October 21, 2017, 9:10 am

Type: ANIMALS

       




news_image

Heureusement pour leurs proies, cette espèce de fourmi est éteinte depuis très longtemps. Mais des chercheurs ont découvert un spécimen piégé dans l’ambre datant d’il y a environ 98 millions d’années. Cet étonnant spécimen préhistorique a alors révélé certains détails étonnants de son anatomie, y compris un composant métallique dans sa mâchoire.

Le nouveau type de fourmi, appelé Linguamyrmex vladi appartient à un groupe connu sous le nom de « Hell ants » (littéralement « fourmis de l’enfer »), ou haidomyrmecines. Ce groupe aujourd’hui éteint, a vécu durant la période du crétacé et est caractérisé par des éléments buccaux qui sont mobiles verticalement.

Il faut savoir que les fourmis de l’enfer ne sont pas réellement les ancêtres des minuscules créatures que nous connaissons aujourd’hui, et appartenaient à un sous-groupe de fourmis qui s’est éteint bien avant que l’ancêtre commun de toutes les fourmis modernes ne soit apparu sur Terre.

Certaines des caractéristiques des fourmis de l’enfer sont tout simplement terrifiantes : au lieu d’avoir de simples mandibules orientées vers le bas, L. vladi possédait des faux géantes et très coupantes qui pointaient vers le haut, une caractéristique que nous ne retrouvons plus chez aucune fourmi vivante de nos jours.

Voici ci-dessous, un agrandi des mâchoires de la fourmi de l’enfer récemment découverte :

 

machoire fourmi vampire aspire sang lance métal metallique

Crédits : Barden et al., Syst Entomol (2017)

Il semble que ces mâchoires pointues étaient entourées par des poils déclencheurs, qui étaient semblables à ceux que possèdent aujourd’hui les fourmis du genre Odontomachus, qui aident leurs mâchoires à se refermer à une vitesse extrêmement élevée.

Cette fourmi avait également un appendice en forme de corne renforcée au-dessus de ses mâchoires et il est très probable qu’elle s’en servait pour empaler sa proie afin de la retenir, lorsqu’elle enfonçait ses mandibules dans le corps de son futur festin. L’équipe de chercheurs, dirigée par Phillip Barden du New Jersey Institute of Technology, a également découvert un canal en forme de tube situé entre les mandibules : les scientifiques pensent que les fourmis aspiraient ainsi leurs aliments (plutôt que de les mâcher), car leurs étranges mâchoires n’étaient pas adaptées à la mastication.

 

« Les mandibules et la corne du Linguamyrmex étaient peut-être utilisées pour percer les proies à corps mous et lui permettre de se nourrir », explique l’équipe dans l’étude. L’échantillon a été retrouvé dans sa tombe ambrée, à côté d’une grande larve d’un coléoptère, ce qui aurait été une proie parfaite à corps mou, pour un prédateur comme celui-ci.

 

machoire fourmi vampire aspire sang lance métal metallique schéma

Vous pouvez voir ici le placement des deux spécimens. Les mâchoires de la fourmi ne sont pas intégrées dans la larve, mais les chercheurs expliquent que leur placement est « cohérent par rapport à la proie ». Crédits : Barden et al., Syst Entomol (2017)

Mais ce n’est pas tout ! Il faut savoir que les chercheurs ont également effectué des analyses aux rayons X et l’échantillon d’ambre a révélé que la partie inférieure de la corne située sur la tête de la fourmi, était en réalité renforcée par des particules de métal.

Les scientifiques expliquent que la fourmi ne s’est pas simplement créée une sorte d’arme métallique sur la tête. Au lieu de cela, il semblerait que la fourmi ait eu l’incroyable capacité à collecter des traces de métaux grâce à son alimentation, et d’utiliser ces éléments pour renforcer certaines parties de son corps qui nécessitaient plus de robustesse.

« Il est connu que les insectes puissent collecter des métaux – en particulier le calcium, le manganèse, le zinc et le fer – dans les ovipositeurs et les mandibules, pour augmenter leur résistance et réduire l’usure », écrivent les scientifiques dans leur étude.

Les chercheurs pensent que pour cette fourmi, le fait d’avoir possédé un tel pic infusé au métal, lui aurait permit d’empêcher à ses proies de résister lorsque la fourmi manquait, par exemple, un coup avec ses mâchoires ou encore que cela permettait aux fourmis de bloquer ses proies afin de mieux aspirer leur liquide, et ainsi, se nourrir plus facilement.


Le spécimen retrouvé dans l’ambre provient d’une vaste zone de fouilles située au Myanmar. Il est donc fort probable que ce ne soit qu’une question de temps avant que les chercheurs ne découvrent d’autres spécimens, voire des fourmis avec des caractéristiques plus extrêmes encore.


Source de l'article: Trustmyscience.com



allnews_image

Une cyberattaque «sans précédents» a touché des banques mexicaines. Par mesure de sécurité, les virements de plus de 2100 euros ont été bloqués.

Lire l'article


allnews_image

Avec le retour des sanctions, toute entreprise commerçant avec l'Iran risque de voir ses crédits dénoncés en France à l'échéance du moratoire fixé par Donald Trump.

Lire l'article


allnews_image

A l’occasion des débats sur la loi Alimentation, qui commencent la semaine prochaine à l’Assemblée Nationale, le député LREM Matthieu Orphelin déposera un amendement proposant l’interdiction du glyphosate d'ici à 2021.

Lire l'article


allnews_image

Avec le massacre perpétré par l’armée israélienne contre des civils palestiniens ce 14 mai, la question des partenariats entre l’Union européenne et le gouvernement de Netanyahou se pose. D’autant que Bruxelles y finance des recherches militaires et que d

Lire l'article


allnews_image

Depuis quelques semaines, les autorités se divisent sur l’épineux sujet de la démoustication de la Presqu’île d’Ambès. Le maire juge « insuffisants » les traitements imposés par le préfet, et le conseil départemental refuse de financer un épandage de bioc

Lire l'article


allnews_image

La lutte contre le gaspillage alimentaire, c’est aussi pendant l’été et la Banque Alimentaire à besoin de bénévoles pour ramasser des produits alimentaires et les redistribuer.

Lire l'article


allnews_image

Une équipe de biologistes de l’Université de Californie à Los Angeles rapporte avoir transféré le « souvenir » d’un escargot marin à un autre. Cette recherche pourrait conduire à de nouvelles façons de réduire le traumatisme des souvenirs douloureux, et p

Lire l'article


allnews_image

Le plus récent tournant bizarre de la politique chinoise de Donald Trump, qui accorde des concessions énormes au géant chinois de l'électronique ZTE à la veille de négociations commerciales entre les deux pays, démontre une fois de plus l’ampleur des conf

Lire l'article



allnews_image

Ce 12 mai, la "pêche" sera acceptée dans des commerces de Paris en plus d'une centaine de la ville limitrophe de Montreuil (93) où cette monnaie locale est née. Elle favorise le commerce et l'artisanat local qui l'acceptent en paiement. D'autres monnaies

Lire l'article


allnews_image

INDE La grêle et des orages qui ont abattu des murs, des arbres et des pylônes électriques...

Lire l'article


allnews_image

Discussion autour des jeux et de la réincarnation avec des moines à Wat Chedi Luang Mai, Thaïlande.

Lire l'article


allnews_image

25 illustrations qui font réfléchir sur le monde d’aujourd’hui

Lire l'article




allnews_image

Le territoire syrien a été le théâtre, dans la nuit de mercredi à jeudi, de la plus sérieuse confrontation militaire jamais survenue entre Israël et la République islamique d'Iran. Des dizaines de missiles ou de roquettes ont été tirés de part et d'autre,

Lire l'article


allnews_image

Honoré jeudi par le Prix Charlemagne à Aix-la-Chapelle (Allemagne), Emmanuel Macron en a profité pour envoyer un message à Angela Merkel.

Lire l'article


allnews_image

Un service national d'un mois obligatoire pour tous les jeunes, dont deux semaines d'internat, progressivement mis en place sur sept ans: les propositions du groupe de travail mandaté par l'Élysée sont entre les mains d'Emmanuel Macron, qui doit désormais

Lire l'article


allnews_image

Le lien entre une consommation accrue de poisson et une meilleure santé à long terme pour le cerveau est établi depuis longtemps. Cette recherche de la Chalmers University of Technology (Suède) en identifie une raison possible, la parvalbumine, une protéi

Lire l'article


allnews_image

Blanc et noir et plus petit qu’une pièce d’un centime d’euros, le moustique tigre (Aedes albopictus) est désormais présent dans 42 départements de la Métropole française. Etant donné sa dangerosité et l’épidémie de dengue actuelle à La Réunion, le Ministè

Lire l'article