change language     -         


Un infirmier allemand a tué plus d'une centaine de patients durant sa carrière ... «par ennui»

August 29, 2017, 12:55 am

Type: politic

       




news_image

Le 28 août, la police allemande a dressé un bilan effroyable de 12 années d'enquête sur un infirmier, Niels Högel, tueur prolifique dans les annales de l'histoire allemande contemporaine. il aurait tué au moins 90 patients, voire même deux fois plus.

Après «134 exhumations, et plusieurs centaines de témoignages, on peut prouver au moins 90 meurtres et il y en a au moins autant qu'on ne peut pas prouver», a asséné devant la presse Arne Schmidt le responsable de l'enquête dont les conclusions sur les crimes effroyables d'un infirmier tueur, Niels Högel, secouent l'Allemagne.

 

«Ce chiffre est exceptionnel, unique dans l'histoire de la République fédérale [d'Allemagne]», a ajouté Arne Schmidt, annonçant que la commission d'enquête spéciale «Kardio» en charge du dossier avait désormais achevé son travail.

«Ce que nous avons pu apprendre est effrayant, cela dépasse tout ce que l'on aurait pu imaginer», a renchéri Johann Kühme, chef de la police d'Oldenbourg, dans le nord de l'Allemagne.

Niels Högel a la plupart du temps tué des patients à l'aide de surdoses médicamenteuses injectées lorsqu'ils étaient en réanimation. Il n'avait pas de «préférences» d'âge ou de sexe pour ses victimes sinon qu'il «préférait les patients se trouvant dans un état très critique», a indiqué Arne Schmidt.

 

L'infirmier avait déjà été condamné en 2015 à la perpétuité pour deux meurtres et quatre tentatives s'étant soldées par la mort des patients. A ces six affaires, les enquêteurs ont indiqué le 28 août avoir ajouté 84 nouveaux cas, portant donc à 90 le total des décès imputés à Niels Högel, aujourd'hui âgé de 41 ans. 

En juin 2016, lors d'un précédent bilan, les enquêteurs avaient établi la responsabilité du soignant dans 33 décès.

L'enquête avait été relancée en janvier 2014 car l'intéressé avait admis auprès d'un codétenu une cinquantaine d'homicides. Par la suite, il dira à un expert psychiatre avoir commis une trentaine de meurtres et une soixantaine de tentatives.

Cette affaire est cependant aussi celle des dysfonctionnements dans les deux cliniques où l'infirmier a pu opérer. Bien que les décès de patients avaient lieu le plus souvent alors que Niels Högel était de service, aucun mécanisme interne n'a donné l'alerte.

 

Selon les enquêteurs, «personne n'a voulu assumer ses responsabilités». 

Les cliniques de Delmenhorst et d'Oldenbourg sont dès lors visées par une enquête pour déterminer les responsabilités car «les meurtres auraient pu être empêchés», a lâché le chef de la police d'Oldenbourg.

Tuer, puis ranimer les patients ... par ennui

L'affaire avait éclaté à l'origine en 2005, lorsque l'infirmier avait été surpris par une collègue en train de faire une piqûre non prescrite à un patient dans la clinique de Delmenhorst, ce qui lui avait valu en 2008 sa première condamnation pour tentative de meurtre.

Alertée par la médiatisation de ce premier cas, une femme avait exprimé des doutes quant au décès de sa mère. Plusieurs corps avaient été exhumés et les enquêteurs avaient trouvé des traces de substances suspectes chez cinq d'entre eux, concluant dans trois cas à des injections mortelles et dans les deux autres à une «cause possible» de la mort.

Niels Högel a pour sa part expliqué qu'il pratiquait ces injections pour amener les patients au seuil de la mort, afin de démontrer sa capacité à les ramener à la vie. Seul mobile invoqué : «l'ennui».

Toujours est-il qu'après 12 ans d'enquête, la liste définitive du nombre de victimes ne pourra sans doute jamais être établie. «Qui sait combien de crimes pourront encore être identifiés ?», a admis Thomas Sander, procureur à Oldenbourg. 

«Le suspect n'arrive pas à se souvenir de chaque cas. Mais dans plus de 30 cas, il se souvenait des patients concrètement et de leur comportement», a précisé la chef du parquet de cette ville, Daniela Schiereck-Bohlemann.

Des affaires similaires ont fait les grands titres de la presse allemande ces dernières années, sans pour autant atteindre l'ampleur des agissements de Niels Högel. 

Surnommé «l'Ange de la mort», un autre infirmier, Stephan Letter, a été condamné en 2006 à la prison à perpétuité pour avoir tué 28 malades. Un an plus tôt, une infirmière du prestigieux hôpital de la Charité, à Berlin, avait été condamnée à la même peine pour le meurtre par surdose de cinq patients.


Source de l'article: RT-France



allnews_image

Pour Brigitte Gothière, co-fondatrice de l’association L214, c’est une évidence : le futur sera vegan.

Lire l'article


allnews_image

Une équipe de chercheurs annonce avoir inversé le vieillissement de cellules humaines cultivées en laboratoire, ce qui pourrait servir de base à de futurs médicaments anti-dégénérescence.

Lire l'article


allnews_image

Ils sont magnifiques, mais ils nous rappellent surtout qu'on massacre salement notre planète.

Lire l'article


allnews_image

Une maladie mortelle du 18e siècle causée par l’absence d’une seule vitamine refait son apparition dans un pays qui gaspille chaque année un quart de sa nourriture : les États-Unis.

Lire l'article


allnews_image

Il y a suffisamment de matière plastique sur Terre pour pourvoir à tous nos besoins pendant un siècle au moins. Pourquoi continuer à en produire ?

Lire l'article


allnews_image

Selon le rapport rédigé par un jury populaire, « les hauts responsables de l’Eglise ont le plus souvent échappé à leurs responsabilités »

Lire l'article


allnews_image

Cette loi ne « légalise pas » la pédophilie !!! c’est bien plus pervers et dégueulasse: elle supprime la notion de discernement chez l’enfant de plus 5 ans, faisant de cet „enfant de 5 ans” et de l’adolescent un jeune responsable de ses actes.

Lire l'article



allnews_image

Les passagers d'un vol reliant les îles Canaries et Amsterdam ont commencé à être pris de vomissements et à se sentir mal en raison d'une odeur persistante.

Lire l'article


allnews_image

Anne Hidalgo, la maire de la capitale, réclame pour sa part depuis des mois une «mise à l'abri» pour les quelque 2 300 personnes qui habitent ces campements de fortune dans des conditions jugées «indignes» par le Défenseur des droits.

Lire l'article




allnews_image

Cette année, après quatre décennies d'essais infructueux, l'agence spatiale américaine a testé avec succès un prototype de réacteur qui pourrait alimenter des colonies lunaires ou martiennes.

Lire l'article


allnews_image

L’isolement social chronique a des effets qui fragilisent la santé mentale des mammifères, souvent associé, par exemple, à la dépression et au trouble de stress post-traumatique chez les humains. Une récente étude suggère aujourd’hui que cet isolement soc

Lire l'article


allnews_image

Parlement européen, réception collective puis tête-à-tête chez Macron, VivaTech : le PDG de Facebook mène une campagne de visites européennes, en évitant Londres.

Lire l'article


allnews_image

Suite à la présentation par Jean-Louis Borloo le 26 avril dernier d’un rapport ambitieux, c’est mardi 22 mai que le président de la République détaillera son programme pour améliorer la vie des habitants des quartiers défavorisés, non pas avec de "grands

Lire l'article