change language     -         


Une mini-période glaciaire pourrait toucher la Terre à partir de 2030

August 25, 2017, 6:35 am

Type: SCIENCE_TECHNOLOGIE

       




news_image

D'après des scientifiques britanniques, le Soleil pourrait être confronté, dès 2030, à un phénomène appelé « minimum de Maunder ». Celui-ci pourrait provoquer une nette baisse des températures sur Terre.

La Terre va-t-elle connaître de nouveau un «petit âge glaciaire»? D'après une étude menée par la Royal Astronomical Society, un organisme de recherche astronomique britannique, l'activité du Soleil pourrait brutalement chuter de 60% d'ici les années 2030-2040, provoquant une baisse de température généralisée comme de 1645 à 1715. Une période appelée «Minimum de Maunder», se traduisant par un nombre de taches solaires - de petites régions sombres où la température est plus basse que celle de son environnement - très faible.

Pour avancer cette hypothèse, l'organisme se base sur la mise au point d'un nouveau modèle des cycles solaires qui permet «des prédictions d'une précision sans précédent», commente l'organisme. Le modèle repose sur l'analyse de la circulation des champs magnétiques à l'intérieur et à la surface du Soleil, un phénomène appelé «effet dynamo».

«Nous avons remarqué que les deux vagues magnétiques qui circulent à l'intérieur du Soleil ont pour origine deux différentes couches de matière. Elles ont toutes deux une fréquence d'environ 11 années, même si elles sont légèrement différentes et sont parfois décalées. Au cours d'un cycle, les vagues fluctuent entre les hémisphères nord et sud du Soleil. En combinant les effets des vagues et en les comparant avec les données réelles du cycle du soleil, nos prévisions montrent une exactitude de 97%», a expliqué le professeur Valentina Zharkova, lors d'une présentation devant l'Assemblée nationale de l'astronomie à Llandudno, au nord du Pays de Galles.

Pour Etienne Parizot, professeur à l'université Paris Diderot et astrophysicien au laboratoire AstroParticule et Cosmologie (APC), cette découverte est à prendre avec des pincettes. «Ce nouveau modèle est intéressant puisque le groupe de scientifiques a manifestement identifié un niveau de complexité supérieur par rapport aux précédents modèles. Mais de là à prédire un petit âge glaciaire, restons prudents», commente-t-il. «L'étude du Soleil est une science complexe. L'activité magnétique a certes une incidence sur les rayons cosmiques, c'est certain. Mais est-ce que les rayons cosmiques ont une incidence sur le climat et les températures? C'est moins sûr, des expériences sont en cours à ce propos, et les résultats sont semi-concluants», explique l'astrophysicien.

Un minimum de Maunder d'ici quinze ans

Toutefois pour le groupe de scientifiques britanniques, les prochaines prévisions sont sans équivoque. «Lors du 26eme cycle, qui couvre la décennie 2030-2040, les deux vagues magnétiques seront complétement désynchronisées et cela va provoquer une réduction significative de l'activité solaire. Les deux champs magnétiques se reflèteront exactement. Il y aura un pic d'activité en même temps dans les deux hémisphères opposés (…). Nous prévoyons que cela va conduire à des propriétés d'un «minimum de Maunder», a déclaré Zharkova.

En 2014, la NASA alertait déjà sur la possibilité d'un tel phénomène mais avec beaucoup moins de certitude. Les scientifiques estimaient à 20% «la probabilité que les températures évoluent vers des ‘modifications majeures'», révélait Atlantico. «Nous allons tout droit vers des hivers très rudes, vers un mini âge de glace» confiait Richard Harrison du Rutherford Appleton Laboratory à la BBC, s'appuyant sur la nette diminution des taches solaires depuis 2011.

Le précédent «minimum de Maunder» remonte à la période de 1645 à 1715. A l'époque les hivers étaient tellement rudes que certains fleuves d'Europe, comme la Tamise ou bien la Seine, et d'Amériques avaient entièrement gelé. «Plusieurs peintures de l'époque montrent la Tamise gelée», raconte Etienne Parizot et ajoute: «Pendant plusieurs décennies les températures ont été plus froides que la moyenne». En France durant cette période, les températures pouvaient descendre jusqu'à -25°C.


Source de l'article: Le Figaro



allnews_image

Le sucre de tombe pas du ciel, et encore moins sur Mars. Et parce qu’on ne pourra pas tout emporter dans les bagages, il est primordial de pouvoir exploiter les ressources locales pour obtenir des composés utiles. En ce sens, la NASA propose un concours.

Lire l'article


allnews_image

Plusieurs dizaines de personnes auraient reçu un mail de Google leur signalant qu'elles sont la cible d'une enquête du FBI. Partager

Lire l'article


allnews_image

Une équipe de chercheurs américains de l’Université du Minnesota annonce avoir imprimé en 3D un œil bionique. Si l’on est encore loin des yeux retrouvés dans certains films de science-fiction, un nouveau pas vient d’être franchi.

Lire l'article



allnews_image

L’énergie libre : une énergie illimitée, gratuite et facile à produire ? Certains pensent qu’elle existe, mais que les industriels nous la cachent… Qu’en est-il vraiment ? Retour sur le mythe de l’énergie libre et sur le mal qu’il fait à notre environneme

Lire l'article


allnews_image

Les gaz à effet de serre sont responsables du réchauffement climatique, mais pas seulement. L’augmentation du dioxyde de carbone dans l’air pourrait aussi impacter notre alimentation. Voici comment.

Lire l'article



allnews_image

Faites-vous partie de ceux qui ressentent un lien fort avec leur âme dans le monde? À différents stades de notre vie, notre âme peut être appelée à un endroit différent sur Terre. Au moment de mon éveil spirituel, j’ai ressenti un appel d’une ville en

Lire l'article


allnews_image

« C'était comme si un homme de ma corpulence avait pris feu et m’avait traversé de part en part. »

Lire l'article


allnews_image

L’agence spatiale américaine a récemment publié une carte du monde montrant les milliers de feux en cours sur notre planète. Comment cette carte a-t-elle été élaborée, et pourquoi ?

Lire l'article


allnews_image

Auparavant, le véganisme était perçu comme une chose hippie, mais le mode de vie est désormais totalement traditionnel. Que les gens fassent le changement pour leur santé ou pour les animaux, il y a eu une augmentation de 600% chez ceux qui s'identifient

Lire l'article


allnews_image

A Chemnitz, la réunification a laissé un sentiment de déclassement. L’AfD a réalisé 27 % aux législatives dans la région.

Lire l'article


allnews_image

L’intelligence artificielle et le Big Data sont deux technologies en plein essor, pleines de promesses pour les entreprises de toutes les industries. Toutefois, le véritable potentiel révolutionnaire de ces deux technologies repose probablement sur leur c

Lire l'article


allnews_image

Vous avez mal lorsque vous devez mettre un tampon ou simplement vous rendre chez le gynécologue ? Pire, vous ne pouvez pas faire l’amour sous peine de subir des douleurs atroces ? Vous souffrez peut-être de vaginisme, un trouble psychologique qui touche 1

Lire l'article


allnews_image

Des chercheurs suisses ont identifié la zone du cerveau capable d’empêcher un comportement agressif en réponse à la colère. Il s’agit du cortex préfrontal dorsolatéral (dlPFC), également impliqué dans la planification et les fonctions exécutives.

Lire l'article


allnews_image

Dans le cadre de la 256e réunion nationale de l’American Chemical Society (ACS), une conférence de presse a eu lieu au Boston Convention & Exhibition Centre le mardi 21 août 2018. Celle-ci présentait de nombreux travaux traitant de divers thèmes scientifi

Lire l'article


allnews_image

Les mécanismes biologiques du sommeil commencent à livrer leurs secrets.

Lire l'article




allnews_image

L'entreprise de Google, DeepMind, spécialisée dans l'intelligence artificielle, a mis au point un logiciel capable de dépister plus de 50 maladies oculaires avec la même précision que des ophtalmologues aguerris.

Lire l'article


allnews_image

Des chercheurs Finnois et Suédois ont voulu savoir s'il y avait un lien entre le bien-être mental d'une personne et le contenu de ses rêves. La réponse est " oui " !

Lire l'article