change language     -         


Une intelligence artificielle vocalise vos pensées

2 February 2019, 12:26

TECHNOLOGIE

  • Facebook
  • Tweet
  • Whatsapp




  • news_image

    Une intelligence artificielle pourrait lire nos pensées. INSERM

    Selon des chercheurs américains, la machine « télépathe » capable de pirater nos rêves et nos pensées les plus intimes serait pour bientôt. Le nouveau dispositif d’intelligence artificielle qu’ils ont expérimenté formule à haute voix ce que vous pensez en silence, dans votre for intérieur.






    La plupart des dispositifs capables d’interpréter nos « pensées » se compose d’un programme informatique sophistiqué analysant les données délivrées par une interface « cerveau-machine ». Certains systèmes sont non-invasifs, c’est-à-dire sans implants chirurgicaux, utilisent, par exemple, des casques électroencéphalographes, également dénommés EEG.

    D’autres dispositifs, plus intrusifs, nécessitent une intervention au bloc opératoire pour implanter directement dans notre matière grise des électrodes qui seront alors chargées de recueillir les signaux électrochimiques que produisent les activités, parfois fumeuses, de nos caboches. Les chercheurs américains à l’Institut Zuckerman de l’Université de Columbia ont plutôt choisi la voie du bistouri pour mener à bien une nouvelle expérience de transmission de « pensées ».

    Première étape, ils ont d’abord développé un algorithme informatique capable d’interpréter les signaux générés par le cortex auditif humain. Cette partie du cerveau très spécialisée décode les informations d’origine sonore, qui ont été véhiculées par le nerf auditif. Sans lui, les mots de notre langue maternelle ne seraient qu’un charabia incompréhensible.





    Ce véritable ordinateur biologique du traitement du langage nous permet également de comprendre la différence entre manger une pomme ou conduire une voiture. Et surtout pas le contraire ! Au risque de se « manger » une voiture, tout en conduisant une pomme. Deuxième étape, les chercheurs ont profité des interventions neurochirurgicales pratiquées sur cinq patients atteints d’épilepsie pour implanter dans leurs cerveaux des électrodes. Au cours de ces opérations à crane ouvert, les neuro-ingénieurs ont demandé à leurs cobayes, consentants évidemment, d'écouter de petites histoires lues par deux hommes et deux femmes. L’objectif était d’entrainer l’intelligence artificielle à reconnaitre les signaux délivrés par les électrodes correspondant aux textes entendus par les patients.

    Avec un taux de réussite de 75%, les informations traitées par les cortex auditifs une fois analysées ont été ensuite vocalisées à l’aide d’un synthétiseur. Les chercheurs comptent maintenant améliorer leur concept avec des systèmes moins invasifs, en utilisant les casques EEG, pour piloter des appareils uniquement par la pensée. Ils espèrent aussi développer des dispositifs pour les personnes qui ont perdu l’usage de la parole, suite à une blessure ou une maladie, qui pourront ainsi dialoguer à nouveau avec leur entourage.


    Source de l'article: RFI


  • Facebook
  • Tweet
  • Whatsapp