change language     -         


Même Bill Gates qui veut offrir tout son argent ne fait qu'en accumuler plus

December 20, 2018, 7:10 pm

Type: ECONOMYBank

       




news_image

Il est étonnamment difficile de se débarrasser de milliards de dollars


 

The Giving Pledge (promesse de don en français) est une campagne lancée par Warren Buffett et Bill Gates en 2010 qui a pour but d’encourager les plus fortunées des États-Unis à s’engager en donnant la majeure partie de leur fortune à des fins philanthropiques. Cette campagne devait permettre aux milliardaires et donateurs américains de soutenir « des causes nobles » et de se délester par la même occasion de leur excédent de liquidités.

Récemment, David Callahan du site étasunien Inside Philanthropy a attiré l’attention sur le fait que les personnes les plus riches dans le monde sont assises sur une fortune de 4 000 milliards USD et que la vitesse à laquelle elles font gonfler leur fortune est largement supérieure à la vitesse et aux montants des dons qu’elles consacrent à leurs œuvres philanthropiques.

 






Pour certains milliardaires, l’explication la plus simple serait qu’ils réduisent le montant de leurs dons « pour faire des économies » : il y aurait souvent une différence entre le montant réel des dons qu’ils consacrent et leurs déclarations publiques. Toutefois, pour d’autres philanthropes tels que Bill Gates, cette justification semble quelque peu caduque vu les sommes qu’ils consacrent depuis de longues années à leurs projets philanthropiques et l’engagement qu’ils ont pris de redistribuer leur richesse avant de mourir.

Le paradoxe semble venir du fait que certains donateurs consacreraient des fonds conséquents, mais insuffisants, pour soutenir des projets philanthropiques sans qu’il y ait forcément une concrétisation de leurs annonces sur le terrain ou de résultats positifs, alors qu’en retour ils engrangent toujours plus d’argent. D’après Callahan, Gates, par exemple, détiendrait encore environ 100 milliards USD dans des investissements privés et aurait gagné plus de 40 milliards USD net depuis 2010.

Au rythme où vont les choses, tous ces généreux donateurs ne parviendront probablement jamais à atteindre leurs objectifs en matière de philanthropie s’ils ne consacrent pas beaucoup plus d’argent à leurs œuvres sociales et s’ils ne s’efforcent pas de transformer plus rapidement ces dons en projets concrets.

« [Bill] Gates valait 54 milliards USD en 2010, l’année au cours de laquelle a débuté la promesse de don ; il pèse aujourd’hui 97 milliards USD. La fortune de [Warren] Buffett a également pratiquement doublé, à 90 milliards USD, en dépit des transferts annuels des actions de Berkshire Hathaway à la Fondation Gates ainsi qu’aux quatre fondations contrôlées par ses trois enfants », a écrit Callahan.

Citant les résultats d'une étude publiée par le groupe Bridgespan, Callahan a rappelé que si les américains les plus riches doublaient leur don à 2,4 % de leurs actifs, cela représenterait 45 milliards USD supplémentaires dans le total annuel des dons de bienfaisance, soit une augmentation de 11 %.

Il a ajouté qu'il est important pour une organisation souhaitant se lancer dans la philanthropie de faire évoluer son personnel, sa supervision et ses procédures, tout en précisant que la Fondation Gates a de sérieux atouts, au vu son expérience dans le domaine, et serait de ce fait un interlocuteur de choix pour tout milliardaire qui voudrait faire le bien autour de lui.


Rappelons au passage qu’en octobre dernier, à La Haye, aux Pays-Bas, une nouvelle Commission mondiale sur l’adaptation qui se penchera sur les risques liés au changement climatique (inondations, sècheresses, tempêtes, hausse du niveau des mers, etc.) a été officiellement lancée. Elle est le fruit d’une initiative internationale sans précédent et opportune sur l’adaptation placée sous la direction de 28 commissaires incluant le fondateur de Microsoft Bill Gates, l’ancien Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon et l’actuel PDG de la Banque mondiale Kristalina Georgieva.

Source : Inside Philantropy, Vox


Source de l'article: developpez.com



allnews_image

La Fédération nationale du bois en appelle au président de la République : l’exportation croissante de grumes de chêne ruinerait la filière française de fabrication de parquets et meubles. Un cri d’alarme qui ne fait pas l’unanimité dans la profession for

Lire l'article


allnews_image

Un nouveau défi viral fait le tour de monde sur les réseaux sociaux, et pour une fois, c’est pour la bonne cause ! En effet, il s’agit d’un projet auquel tout le monde peut participer, et qui est bénéfique pour la planète.

Lire l'article


allnews_image

Ce jeudi, une quarantaine d'abeilles révoltées s'en sont pris au siège du géant pharmaceutique Bayer, propriétaire récent des pesticides Monsanto, pour dénoncer leur disparition imminente causée par ces produits. Non, nous ne sommes pas dans Bee Movie, il

Lire l'article


allnews_image

Les modifications génétiques de l’embryon sont peut-être à nos portes, mais comment les encadrer ? C’est pour apporter un éclairage que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) rassemblera les 18 et 19 mars un panel de 18 experts à Genève, en Suisse — ch

Lire l'article


allnews_image

Si auparavant la prédiction des comportements humains était une priorité pour améliorer la performance des entreprises et améliorer notre quotidien, aujourd’hui le souci de la protection de nos données est devenu un enjeu majeur.

Lire l'article



allnews_image

Une chose est sûre, nous n’avons pas toutes et tous la même prédisposition cérébrale à effectuer des calculs mentaux. Certaines personnes ont de la facilité sans s’exercer, tandis que d’autres rencontrent un peu plus de difficultés. Quoi qu’il en soit, l’

Lire l'article


allnews_image

Les superordinateurs ont beau piler les meilleurs champions de Go ou de jeux vidéos, ils n'en restent pas moins dépourvus de tout sens commun. L'Institut Paul Allen milite depuis des années pour une approche complètement différente, où l'IA serait capable

Lire l'article


allnews_image

Une mise en parallèle très intéressante entre plantes et arithmétique : la suite arithmétique de Fibonacci, le nombre d'or et la beauté des spirales de la botanique... troublant !

Lire l'article


allnews_image

Le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus – ces nuages de basse altitude qui permettent, entre autres, de refroidir l’atmosphère. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Nature Geoscience.

Lire l'article


allnews_image

Dans le cadre d'un long voyage spatial à destination de Mars, les algues pourraient permettre de nourrir les astronautes, de les protéger du rayonnement cosmique, et même les aider à respirer.

Lire l'article




allnews_image

L’intelligence artificielle gagne du terrain depuis plusieurs années. Elle fascine, intéresse mais fait également peur. Beaucoup craignent, qu’un jour, elle puisse entraver les actions de l’homme l’homme dans son quotidien. Ces craintes ont inspiré de nom

Lire l'article


allnews_image

Mauvaise nouvelle pour la France, sur les 28 États membres de l’Union européenne le pays est en retard sur le développement des énergies renouvelables. En retard par rapport à son objectif annoncé pour 2020, mais en retard également par rapport à ses vois

Lire l'article