change language     -         


Les USA poussent les Européens à augmenter leurs budgets militaires et à ne pas concurrencer l'OTAN

February 15, 2018, 5:39 am

Type: politic

       




news_image

Le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg et la représentante de la diplomatie européenne Federica Mogherini, lors d'une réunion de l'OTAN à Bruxelles, le 5 décembre


Les Etats-Unis, qui voient d'un mauvais œil le projet d'une Europe de la Défense, font pression sur les pays européens, et particulièrement sur l'Allemagne, pour qu'ils s'engagent à consacrer 2% de leur PIB à leur défense.


L'unité de l'OTAN va être mise à l'épreuve comme elle l'a rarement été ses dernières années lors de la réunion entre les ministres de la Défense qui se tient les 14 et 15 février à Bruxelles.

D'une part, le chef du Pentagone James Mattis va réitérer la demande américaine aux pays européens d'augmenter leurs budgets militaires au sein de l'Alliance, pour atteindre la barre des 2% de leur PIB d'ici 2024. «Il est clair que l'OTAN a inversé la tendance à la baisse, et nous sommes maintenant dans la deuxième année, durant laquelle les nations dépensent plus pour la défense», a d'abord noté James Mattis dans des propos rapportés par The Hill,avant de passer à l'offensive. «Cela ne veut pas dire que tout le monde est là où ils doit être ou a des plans pour l'avenir, et nous en discuterons. Nous sommes tous des nations souveraines, et ce sont des décisions souveraines», a-t-il déclaré, prenant le soin de rappeler que tout le monde devait «porter sa part».

Seules huit nations remplissent à l'heure actuelle ou rempliront cette année le fameux critère des 2% : les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Grèce, la Pologne, la Lettonie, la Lituanie, l'Estonie et la Roumanie. D'autres pays, comme la France, qui a prévu d'augmenter ses dépenses de plus d'un tiers entre 2017 et 2025, ou la Turquie, devraient l'atteindre rapidement. Au total, 15 des 29 pays qui composent l'Alliance ont une stratégie pour atteindre cet objectif, décidé en 2014 en réponse au rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie.





L'Allemagne, en revanche, qui ne dépense qu'un peu plus d'1% de son PIB est particulièrement dans le viseur de Washington. «En Allemagne, la mise en place du nouveau gouvernement a retardé certaines de ces décisions politiques, mais j'ai des relations de travail étroites et collaboratives avec mon homologue, et elle m'assure que l'Allemagne va faire plus», a ainsi déclaré le chef du Pentagone pour faire monter la pression sur Berlin.

«Cela n'aurait aucun sens pour l'UE et l'OTAN d'entrer en concurrence»

Mais une autre perspective inquiète particulièrement Washington : portée par Berlin, l'idée d'une Europe de la Défense est en train de prendre corps au sein de l'Union. «Nous ne voulons pas que l'UE enlève des moyens à l'OTAN», a ainsi fait valoir Katie Wheelbarger, chargée de la sécurité internationale au ministère américain de la Défense. Sur les 28 pays membres de l'OTAN, 22 sont également membres de l'Union européenne.

Une préoccupation financière à laquelle a fait écho le secrétaire général de l'Alliance, le Norvégien Jens Stoltenberg le 13 février, qui a en outre demandé que le bloc ne ferme pas ses marchés de défense aux Américains et aux autres pays non membres de l'UE.

Mais le problème, pour Washington autant que pour l'OTAN, est évidemment géopolitique. Jens Stoltenberg s'est ainsi fait un devoir de rappeler aux européens les limites de leur initiative de défense, demandant que l'UE «ne se substitue pas à ce que fait l'OTAN». «Cela n'aurait aucun sens pour l'UE et l'OTAN d'entrer en concurrence», a-t-il encore insisté, répondant aux inquiétudes exprimées par la délégation américaine.

Reconnaissant des «divergences de vues» entre Américains et Européens, Jens Stoltenberg a cependant récusé l'impression d'un manque de confiance entre eux. La représentante de la diplomatie européenne Federica Mogherini aura pour tâche de les apaiser.

 


Source de l'article: RT



allnews_image

La Fédération nationale du bois en appelle au président de la République : l’exportation croissante de grumes de chêne ruinerait la filière française de fabrication de parquets et meubles. Un cri d’alarme qui ne fait pas l’unanimité dans la profession for

Lire l'article


allnews_image

Un nouveau défi viral fait le tour de monde sur les réseaux sociaux, et pour une fois, c’est pour la bonne cause ! En effet, il s’agit d’un projet auquel tout le monde peut participer, et qui est bénéfique pour la planète.

Lire l'article


allnews_image

Ce jeudi, une quarantaine d'abeilles révoltées s'en sont pris au siège du géant pharmaceutique Bayer, propriétaire récent des pesticides Monsanto, pour dénoncer leur disparition imminente causée par ces produits. Non, nous ne sommes pas dans Bee Movie, il

Lire l'article


allnews_image

Les modifications génétiques de l’embryon sont peut-être à nos portes, mais comment les encadrer ? C’est pour apporter un éclairage que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) rassemblera les 18 et 19 mars un panel de 18 experts à Genève, en Suisse — ch

Lire l'article


allnews_image

Si auparavant la prédiction des comportements humains était une priorité pour améliorer la performance des entreprises et améliorer notre quotidien, aujourd’hui le souci de la protection de nos données est devenu un enjeu majeur.

Lire l'article


allnews_image

Une chose est sûre, nous n’avons pas toutes et tous la même prédisposition cérébrale à effectuer des calculs mentaux. Certaines personnes ont de la facilité sans s’exercer, tandis que d’autres rencontrent un peu plus de difficultés. Quoi qu’il en soit, l’

Lire l'article



allnews_image

Les superordinateurs ont beau piler les meilleurs champions de Go ou de jeux vidéos, ils n'en restent pas moins dépourvus de tout sens commun. L'Institut Paul Allen milite depuis des années pour une approche complètement différente, où l'IA serait capable

Lire l'article


allnews_image

Une mise en parallèle très intéressante entre plantes et arithmétique : la suite arithmétique de Fibonacci, le nombre d'or et la beauté des spirales de la botanique... troublant !

Lire l'article


allnews_image

Le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus – ces nuages de basse altitude qui permettent, entre autres, de refroidir l’atmosphère. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Nature Geoscience.

Lire l'article


allnews_image

Dans le cadre d'un long voyage spatial à destination de Mars, les algues pourraient permettre de nourrir les astronautes, de les protéger du rayonnement cosmique, et même les aider à respirer.

Lire l'article




allnews_image

L’intelligence artificielle gagne du terrain depuis plusieurs années. Elle fascine, intéresse mais fait également peur. Beaucoup craignent, qu’un jour, elle puisse entraver les actions de l’homme l’homme dans son quotidien. Ces craintes ont inspiré de nom

Lire l'article


allnews_image

Mauvaise nouvelle pour la France, sur les 28 États membres de l’Union européenne le pays est en retard sur le développement des énergies renouvelables. En retard par rapport à son objectif annoncé pour 2020, mais en retard également par rapport à ses vois

Lire l'article


allnews_image

Trois astrophysiciens de l'université de Vienne, en Autriche, ont étudié la faisabilité d'installer une station spatiale dans une mine ou une cavité naturelle d'un astéroïde. Une étude tout à fait sérieuse qui montre que cela est possible pour peu que cer

Lire l'article