change language     -         


L’intelligence artificielle va remplacer 40% des métiers, mais pas l’empathie

18 January 2019, 21:09

TECHNOLOGIE

  • Facebook
  • Tweet
  • Whatsapp




  • news_image

    L’intelligence artificielle pourrait rapidement remplacer la moitié des métiers existants. Cependant, sans empathie ni imagination, elle ne pourra pas remplir le rôle de leader. C’est ce qu’affirme l’expert en IA Kai-Fu Lee dans l’émission 60 Minutes.






    Dans le cadre de l’émission américaine ” 60 Minutes “, l’expert en intelligence artificielle Kai-Fu Lee a pris la parole. Selon lui, l’IA va transformer le monde plus que n’importe quoi dans l’histoire de l’humanité. Ainsi, il estime que cette technologie pourrait automatiser et potentiellement éliminer 40% de métier d’ici 15 ans.

    Une prédiction effrayante qui signifierait que d’ici 2035, près de la moitié des métiers que nous connaissons actuellement pourraient avoir disparu à cause de l’IA. Il ne reste plus qu’à toucher du bois pour que votre emploi soit épargné par cette révolution brutale… les principaux secteurs concernés seront les métiers manuels ainsi que la comptabilité, la santé, le marketing, la justice et l’hôtellerie.

    Cependant, le reportage diffusé par 60 Minutes ne met pas en lumière le reste des prédictions contenues dans le livre de Lee, et notamment sa théorie selon laquelle l’IA n’est pas en mesure de diriger. En effet, à ses yeux, même si l’intelligence artificielle peut s’occuper des tâches répétitives, elle n’est pas en mesure d’occuper des postes à plus forte responsabilité.

    L’intelligence artificielle n’a pas assez d’empathie pour diriger







    intelligence artificielle expert

    Pour cause, toujours d’après l’expert, il lui manque une qualité essentielle propre à l’humain : l’émotion. En guise d’exemple, Lee raconte l’histoire de l’un de ses amis qui a développé un appareil à écran tactile pour les personnes âgées ayant besoin d’assistance.





    Cet appareil permettait aux utilisateurs de commander de la nourriture, de regarder la télévision ou de consulter un médecin en toute simplicité. Cependant, la véritable raison pour laquelle les personnes âgées esseulées appelaient régulièrement le service client était qu’elles souhaitaient un peu de compagnie.

    Or, c’est un rôle que l’intelligence artificielle est incapable de remplir. Ainsi, à l’aube d’un véritable bouleversement provoqué par l’émergence de l’IA, ce sont plus que jamais les qualités qui nous caractérisent en tant qu’humains qui nous permettront de survivre et de continuer à évoluer à travers ce nouvel âge.

    Sans empathie ni imagination, l’IA est incapable de stimuler le travail d’équipe, de faire preuve de passion, ou d’inspirer la confiance. C’est la raison pour laquelle les robots ne pourront pas devenir des leaders. Des études de neurobiologie prouvent d’ailleurs que la plupart des gens préfèrent les dirigeants qui expriment avant tout l’empathie et la compassion.

    Ainsi, pour Kai-Fu Lee, même si l’IA entraînera la disparition d’un grand nombre de métiers rébarbatifs, il est certain qu’elle donnera naissance à de nombreux métiers basés sur l’émotion qui n’existent pas encore aujourd’hui. L’imagination et l’empathie seront donc les clés pour survivre aux grands changements du XXIème siècle. Nousdevons laisser les machines être des machines, et faire en sorte que les humains soient des humains.


    Source de l'article: lebigdata


  • Facebook
  • Tweet
  • Whatsapp


  • allnews_image

    Le tristement célèbre festival de la viande de chien de Yulin, en Chine, a bien ouvert ses portes ce lundi 22 juin 2020. Pourtant, le gouvernement chinois avait assuré qu’il n’aurait pas lieu, notamment en raison de la pandémie du Covid-19.

    Lire l'article


    allnews_image

    Charismatique, l'égérie du Comité Adama, Assa Traoré, est devenue en seulement quatre ans une icône des banlieues et de la lutte contre une police qu'elle juge violente et raciste. Portrait d'une femme aux puissants réseaux.

    Lire l'article





    allnews_image

    "Faisons attention à ne pas prendre du retard (sur la 5G) et à ne pas se retrouver dans la situation qu'on a déjà vécue plusieurs fois en France où on va être plus intelligents que tout le monde et à la fin on est plutôt en retard sur le reste de la compé

    Lire l'article