change language     -         


Interpellé par un journaliste de France 2 sur le terrorisme, Erdogan, agacé, accuse les Etats-Unis

January 6, 2018, 1:52 pm

Type: politic

       




news_image

Laurent Richard souhaite obtenir une réponse : «Moi je parle comme un journaliste.» Recep Erdogan reste sur ses positions : «Tu parles exactement comme un membre du FETÖ.»

 

Les Etats-Unis dans le viseur de Recep Tayyip Erdogan

Tu me poses cette question, mais les Etats-Unis ont envoyé 4 000 camions d'armes en Syrie. Pourquoi est-ce que tu ne me poses pas cette question ? 

Le chef de l'Etat turc a ensuite pris pour cible les Etats-Unis, également engagés dans le conflit en Syrie. «Tu me poses cette question, mais les Etats-Unis ont envoyé 4 000 camions d'armes en Syrie. Pourquoi est-ce que tu ne me poses pas cette question ? 4 000 camions d'armes ont été apportés par les Etats-Unis, tu es journaliste, tu devrais le savoir. Tu devrais aussi poser des questions là-dessus, insister. Pourquoi est-ce que tu ne me poses pas de questions là-dessus ?», interroge le chef de l'Etat turc.

 

Les Etats-Unis ont envoyé 4 000 camions d'armes en Syrie. Pourquoi est-ce que tu ne me poses pas cette question ?

Recep Tayyip Erdogan, en conférence de presse le 5 janviers 2018 à Paris


Lors d'un point presse à Paris, un journaliste de France 2 a interrogé le président turc sur le «double-jeu» que ménerait Ankara vis-à-vis du djihadisme. Eludant la question, il s'en est pris au journaliste aussi bien qu'aux Etats-Unis.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'est montré agacé lors du point presse du 5 janvier, donné aux côtés de son homologue français Emmanuel Macron au terme de leur rencontre à Paris, en raison de la pugnacité d'un journaliste de France 2 pour Envoyé Spécial, Laurent Richard.

La France et l'Union européenne peuvent-elles décemment vous faire confiance en matière de lutte contre le terrorisme, sept ans après le début du conflit en Syrie ?

En effet, ce dernier a osé interpeller le président turc sur le supposé «double-jeu» de la Turquie en Syrie et son éventuel «soutien à certains groupes armés salafistes» : «La France et l'Union européenne peuvent-elles décemment vous faire confiance en matière de lutte contre le terrorisme, sept ans après le début du conflit en Syrie ? Regrettez-vous d'avoir fourni autant d'armes, autant de munitions aux groupes de combattants islamistes et d'avoir laissé passer autant de djihadistes en Syrie, en route vers la Syrie, par votre pays la Turquie ? [...] Avez-vous oui ou non, comme des informations nous sont parvenues, fait libérer des membres de Daesh en échange de la libération du personnel turc du consulat turc de Mossoul ?»

Recep Tayyip Erdogan, visiblement irrité, réplique à plusieurs reprises au journaliste  : «Qui a envoyé des armes en Syrie ?» Ce dernier répond : «Il y a les camions des services de renseignement [turcs], les services du MIT, qui ont été interceptés en 2014 et en décembre 2013 sur un poste-frontière et à l'intérieur desquels on a retrouvé des mortiers. Ces images ont été filmées et ont été immédiatement censurées...»

Le président turc coupe alors le journaliste et passe au tutoiement : «Toi tu parles comme quelqu'un du FETÖ [mouvement de Fethullah Gülen, accusé d'être impliqué dans la tentative de coup d'Etat de l'été 2016], avec leurs arguments.»

 

Un journaliste français interpelle #Erdogan sur des livraisons d'armes en #Syrie
Le président turc le coupe :
"Toi tu parles comme un membre du parti de #FethullahGulen"
➡️ https://t.co/5VsvGq32d6 pic.twitter.com/8GNCE90qIC

— RT France (@RTenfrancais) 5. Januar 2018

S'ensuit un moment de silence tendu de plusieurs secondes, avant qu'Emmanuel Macron ne tente de détendre l'atmosphère : «Donc, la réponse était non. Il n'y en a pas eu.»

 

Les quelques rires de la salle trahissaient-ils le flou de la réponse du président de la République ? Evoquait-il le supposé acheminement d'armes en Syrie à destination des groupes salafistes par la Turquie ou la supposée libération par la Turquie de membres de Daesh ?

Toutefois, le malaise s'installant, le président français a poursuivi, se voulant rassurant : «Aujourd'hui nous travaillons très bien avec la Turquie dans toute la région [...] Il y a une vraie coopération en matière de lutte contre le terrorisme dans un pays qui voisine une zone extrêmement déstabilisée, qui est lui-même déstabilisé par les réfugiés et où les échanges d'informations sont vitaux.»

Malgré tout, plus tard lors de la session de questions-réponses entre les chefs d'Etat et la presse, Recep Tayyip Erdogan a réitéré sa critique vis-à-vis des Etats-Unis. «Les Etats-Unis qui sont nos amis au sein de l'OTAN – nous leur avons dit – continuent encore à envoyer des tonnes de camions d'armes, de blindés et de munitions à deux groupes armés kurdes [considérés comme terroristes par la Turquie]. Ce n'est pas possible : si nous sommes alliés il faut faire le nécessaire [...] [Les Etats-Unis] essaient de combattre une organisation terroriste [Daesh] avec l'aide de deux organisations terroristes. Cela n'est pas de la lutte contre le terrorisme», s'est indigné le dirigeant turc.

Les questions posées par Laurent Richard au président Erdogan semblaient faire référence aux révélations publiées par le quotidien turc Cumhuriyet en mai 2015. Ce dernier avait diffusé des images d’obus de mortier dissimulés sous des médicaments dans des camions, officiellement affrétés par une organisation humanitaire, qui avaient interceptés en janvier 2014 par la gendarmerie turque, près de la frontière syrienne.

 

-> 43ème minute



Source de l'article: RT-France



allnews_image

Un nouveau défi viral fait le tour de monde sur les réseaux sociaux, et pour une fois, c’est pour la bonne cause ! En effet, il s’agit d’un projet auquel tout le monde peut participer, et qui est bénéfique pour la planète.

Lire l'article


allnews_image

Ce jeudi, une quarantaine d'abeilles révoltées s'en sont pris au siège du géant pharmaceutique Bayer, propriétaire récent des pesticides Monsanto, pour dénoncer leur disparition imminente causée par ces produits. Non, nous ne sommes pas dans Bee Movie, il

Lire l'article


allnews_image

Les modifications génétiques de l’embryon sont peut-être à nos portes, mais comment les encadrer ? C’est pour apporter un éclairage que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) rassemblera les 18 et 19 mars un panel de 18 experts à Genève, en Suisse — ch

Lire l'article


allnews_image

Si auparavant la prédiction des comportements humains était une priorité pour améliorer la performance des entreprises et améliorer notre quotidien, aujourd’hui le souci de la protection de nos données est devenu un enjeu majeur.

Lire l'article


allnews_image

Une chose est sûre, nous n’avons pas toutes et tous la même prédisposition cérébrale à effectuer des calculs mentaux. Certaines personnes ont de la facilité sans s’exercer, tandis que d’autres rencontrent un peu plus de difficultés. Quoi qu’il en soit, l’

Lire l'article



allnews_image

Une mise en parallèle très intéressante entre plantes et arithmétique : la suite arithmétique de Fibonacci, le nombre d'or et la beauté des spirales de la botanique... troublant !

Lire l'article


allnews_image

Le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus – ces nuages de basse altitude qui permettent, entre autres, de refroidir l’atmosphère. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Nature Geoscience.

Lire l'article


allnews_image

Dans le cadre d'un long voyage spatial à destination de Mars, les algues pourraient permettre de nourrir les astronautes, de les protéger du rayonnement cosmique, et même les aider à respirer.

Lire l'article



allnews_image

L’intelligence artificielle gagne du terrain depuis plusieurs années. Elle fascine, intéresse mais fait également peur. Beaucoup craignent, qu’un jour, elle puisse entraver les actions de l’homme l’homme dans son quotidien. Ces craintes ont inspiré de nom

Lire l'article


allnews_image

Mauvaise nouvelle pour la France, sur les 28 États membres de l’Union européenne le pays est en retard sur le développement des énergies renouvelables. En retard par rapport à son objectif annoncé pour 2020, mais en retard également par rapport à ses vois

Lire l'article


allnews_image

Trois astrophysiciens de l'université de Vienne, en Autriche, ont étudié la faisabilité d'installer une station spatiale dans une mine ou une cavité naturelle d'un astéroïde. Une étude tout à fait sérieuse qui montre que cela est possible pour peu que cer

Lire l'article


allnews_image

Nous sommes nombreux à tenir de beaux discours en matière de recyclage. Si nous voulons réellement réduire notre empreinte écologique, nous ne devons pas nous contenter de veiller à séparer le plastique des ordures ménagères. Alors que nous entamons une n

Lire l'article




allnews_image

L’ONG Transports et Environnement et le cercle de réflexion Farm Europe dénoncent la proposition de la Commission européenne concernant l’utilisation de l’huile de palme dans les biocarburants.

Lire l'article