change language     -         


Intelligence Artificielle : Protection Des Données Personnelles VS Avancées Technologiques

March 17, 2019, 10:08 am

Type: TECHNOLOGIE

       




news_image

Si auparavant la prédiction des comportements humains était une priorité pour améliorer la performance des entreprises et améliorer notre quotidien, aujourd’hui le souci de la protection de nos données est devenu un enjeu majeur.






 

E n quelques années seulement, l’Intelligence Artificielle est devenue la technologie à laquelle les entreprises ont dû s’adapter et appliquer leur domaine d’activité. Entre compétitivité et amélioration des performances, les entreprises n’ont pas eu d’autre choix que d’entrer dans l’ère du digital. Mais durant cette conquête de l’Intelligence Artificielle, ont-elles planifié la protection de nos données personnelles ?

 

Aujourd’hui, les entreprises utilisent certaines de nos données personnelles pour améliorer leurs services et leur rentabilité. Cependant, en quoi l’utilisation de nos données personnelles est-elle profitable pour nous ?

Les domaines d’application de l’Intelligence Artificielle

L’Intelligence Artificielle est très profitable dans notre société, nous ne le voyons certainement pas parce qu’elle agit dans l’ombre mais l’IA permet de prédire nos besoins et ainsi d’y répondre avec anticipation. De nos jours, si nous recevons nos colis aussi rapidement c’est grâce aux entreprises qui prévoient la demande et répartissent les stocks en fonction de la demande prédite avant même que l’on ait effectué l’achat.

L’Intelligence Artificielle permet également de vous indiquer les meilleurs itinéraires pour éviter les embouteillages. A l’aide des données de géolocalisation de votre smartphone ou de votre GPS, elle peut analyser en temps réel l’état du trafic.

Grâce à la puissance des algorithmes, il est dorénavant difficile de se tromper sur les prévisions car jouer contre une bonne IA, c’est perdre d’avance. En effet, nous pouvons désormais prédire l’endroit et l’heure exacte où un individu fraude dans le métro, ce qui permet aux contrôleurs d’être au bon endroit et au bon moment.

Cependant, la question récurrente que se posent de nombreuses personnes, c’est comment il est possible de prédire précisément des comportements d’usagers.






Sommes-nous si simples à prédire ?

De nos jours, nous pouvons prédire le comportement humain grâce à des algorithmes implémentés au sein des ordinateurs. Ces algorithmes sont développés selon des techniques et des théories qui permettent de déployer une machine dotée de capacités cognitives proches de l’intelligence humaine. Les algorithmes sont ainsi capables de raisonner et de traiter un volume important de données. Pour cela on utilise certaines techniques, telles que le Machine Learning et le Deep Learning.

Le Machine Learning est une classe d’algorithmes construits selon un modèle mathématique, alimenté par des données historiques et qui va permettre par exemple d’analyser les e-mails qui seront considérés comme spam dans votre boite mail pour ainsi distinguer les e-mails importants des e-mails indésirables.

L’algorithme va analyser la composition de l’e-mail, le nombre de caractères, l’expéditeur, sa position géographique, la fréquence d’envoi de messages, la forme ou encore les mots clés utilisés.

Le Deep Learning, une sous-classe du Machine Learning basé sur des réseaux de neurones, est quant à lui capable de classifier des images, les segmenter et découvrir les personnes qui s’y trouvent. Par exemple, le Deep Learning va pouvoir détecter si votre maison est en train de se faire cambrioler, elle va analyser les images de la vidéo surveillance et mémoriser les visages habituels de ceux de personnes qu’elle n’a jamais vues en votre présence.

La protection des données personnelles, un frein à l’Intelligence Artificielle

Cependant, il y a une certaine limite à l’utilisation de l’Intelligence Artificielle puisque l’algorithme va utiliser les données personnelles pour prédire et analyser un comportement. Par exemple, lors d’un passage en caisse automatique sans caissier, la caméra va capturer les mouvements pour identifier si tous les articles ont été encaissés. Elle sera amenée, se faisant, à reconnaître le visage du consommateur dans sa base de données.

L’Intelligence Artificielle connaît également certaines limites morales car elle peut parfois prendre des décisions discutables d’un point de vue éthique. Par exemple en Chine, un système de scoring (SCS : Système de Crédit Social) des personnes est en cours de mise en place. Tous les citoyens sont assujettis à une note sociale directement liée à l’appréciation positive ou négative de leurs actes, aussi mineurs soient-ils.

Parallèlement, les régions du monde autorisant une exploitation sans limite des données auront un potentiel de recherche et développement plus prononcé que des territoires où la réglementation empêche le développement de tels algorithmes. Un risque de dépendance technologique est donc à prévoir.

Embrasser l’IA ou se laisser supplanter





La protection des données personnelles, bien qu’elle mérite réflexion, peut être comparée à d’autres réticences à travers l’histoire de la science. Aux débuts de la médecine moderne, les peuples qui ont refusé la dissection des corps pour des motifs religieux se sont retrouvés dépassés par la science. C’est une situation similaire à laquelle nous faisons face avec l’intelligence artificielle. L’éthique, bien qu’elle doive rester omniprésente sur le débat autour de l’IA, ne doit pas restreindre outre mesure les travaux des chercheurs et des entreprises, au risque pour eux de se retrouver distancés par des pays qui, en plus de disposer d’investissements plus importants sur l’IA, bénéficieront d’un cadre légal plus favorable.

Article co-écrit avec Fleurine Garrier, responsable communication au sein d’une start-up en Data Science.


Source de l'article: forbes



allnews_image

La Fédération nationale du bois en appelle au président de la République : l’exportation croissante de grumes de chêne ruinerait la filière française de fabrication de parquets et meubles. Un cri d’alarme qui ne fait pas l’unanimité dans la profession for

Lire l'article


allnews_image

Un nouveau défi viral fait le tour de monde sur les réseaux sociaux, et pour une fois, c’est pour la bonne cause ! En effet, il s’agit d’un projet auquel tout le monde peut participer, et qui est bénéfique pour la planète.

Lire l'article


allnews_image

Ce jeudi, une quarantaine d'abeilles révoltées s'en sont pris au siège du géant pharmaceutique Bayer, propriétaire récent des pesticides Monsanto, pour dénoncer leur disparition imminente causée par ces produits. Non, nous ne sommes pas dans Bee Movie, il

Lire l'article


allnews_image

Les modifications génétiques de l’embryon sont peut-être à nos portes, mais comment les encadrer ? C’est pour apporter un éclairage que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) rassemblera les 18 et 19 mars un panel de 18 experts à Genève, en Suisse — ch

Lire l'article


allnews_image

Si auparavant la prédiction des comportements humains était une priorité pour améliorer la performance des entreprises et améliorer notre quotidien, aujourd’hui le souci de la protection de nos données est devenu un enjeu majeur.

Lire l'article


allnews_image

Une chose est sûre, nous n’avons pas toutes et tous la même prédisposition cérébrale à effectuer des calculs mentaux. Certaines personnes ont de la facilité sans s’exercer, tandis que d’autres rencontrent un peu plus de difficultés. Quoi qu’il en soit, l’

Lire l'article



allnews_image

Les superordinateurs ont beau piler les meilleurs champions de Go ou de jeux vidéos, ils n'en restent pas moins dépourvus de tout sens commun. L'Institut Paul Allen milite depuis des années pour une approche complètement différente, où l'IA serait capable

Lire l'article


allnews_image

Une mise en parallèle très intéressante entre plantes et arithmétique : la suite arithmétique de Fibonacci, le nombre d'or et la beauté des spirales de la botanique... troublant !

Lire l'article


allnews_image

Le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus – ces nuages de basse altitude qui permettent, entre autres, de refroidir l’atmosphère. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Nature Geoscience.

Lire l'article


allnews_image

Dans le cadre d'un long voyage spatial à destination de Mars, les algues pourraient permettre de nourrir les astronautes, de les protéger du rayonnement cosmique, et même les aider à respirer.

Lire l'article




allnews_image

L’intelligence artificielle gagne du terrain depuis plusieurs années. Elle fascine, intéresse mais fait également peur. Beaucoup craignent, qu’un jour, elle puisse entraver les actions de l’homme l’homme dans son quotidien. Ces craintes ont inspiré de nom

Lire l'article


allnews_image

Mauvaise nouvelle pour la France, sur les 28 États membres de l’Union européenne le pays est en retard sur le développement des énergies renouvelables. En retard par rapport à son objectif annoncé pour 2020, mais en retard également par rapport à ses vois

Lire l'article


allnews_image

Trois astrophysiciens de l'université de Vienne, en Autriche, ont étudié la faisabilité d'installer une station spatiale dans une mine ou une cavité naturelle d'un astéroïde. Une étude tout à fait sérieuse qui montre que cela est possible pour peu que cer

Lire l'article