change language     -         


En quête d’harmonie et de paix, elle vit au milieu de la nature en autonomie totale

January 14, 2019, 4:32 pm

Type: amazing

       




news_image

À 60 ans, Emma Orbach vit comme un hobbit depuis 17 ans à côté du éco-hameau de la ferme Brithdir Mawr située près de Newport, en Écosse. Elle vit sans électricité, gaz et eau courante dans une petite maison ronde. Une habitation simple, construite à la main, faite de bois, de boue et de paille qui lui a coûté 700 livres (environ 800 euros).





 

Sortir du système pour retrouver sa liberté

Elle souhaite que le reste de sa vie soit dédié à aider les gens à retrouver une harmonie de vie avec la nature, “comme c’était le cas il y a bien longtemps sur cette jolie planète”.

Cette femme vit en complète autosuffisance en faisant pousser des légumes dans son potager. Elle a également des poules, des chèvres et des chevaux qui lui procurent des oeufs frais, du lait et de l’aide pour les transports.

“Vivre simplement et avec la nature apporte beaucoup de bonheur et de paix” confie-t-elle

Beaucoup de ses visiteurs pensent qu’Emma vit comme cela, car elle aime souffrir en quelque sorte. Ce n’est pas le cas. Tel Pierre Rabhi, elle fait l’éloge de la sobriété heureuse et prévoit de vivre de cette façon le reste de sa vie en espérant inspirer les gens à sortir du système ou simplement se poser des questions. Cette vie de renoncement matériel lui apporte beaucoup de paix et un lien très fort avec la nature qui l’entoure.

Bannir l’électricité pour apprécier le silence et l’obscurité

Dans une vidéo relayée par la chaîne Youtube Off-Grid (traduit par hors réseau), Emma explique en détail la raison pour laquelle elle a décidé de se passer d’électricité.





“Une véritable obscurité est vraiment belle” avoue-t-elle

Selon elle, une obscurité profonde est une chose magnifique. L’homme moderne a oublié la sensation que cela procurait d’être dans l'absence totale de lumière. Il a éclairé les endroits sombres par peur du noir, or selon Emma il est important d’être confortable avec l’obscurité. Nous baignons dans la lumière constamment et notre société actuelle est terrifiée d’elle-même. Alors, nous plaçons des lampes partout, pour nous assurer que le monde est sain et sauf.

Pour Monsieur Tout Le Monde, la première chose qui manque lorsqu’on a plus d’électricité, c’est bien la lumière (pour certains, c’est une prise pour recharger son smartphone, certes). Pour Emma, ça n’a pas été un problème, au contraire. Elle explique : “lorsque je vivais dans une maison avec l’électricité, je n’étais pas confortable à l’idée d’avoir constamment de la lumière. J’ai toujours eu envie de la fermer. Quand il fait noir le soir, j’ai toujours aimé être dans l’obscurité, parfois avec une faible lumière [comme celle du feu, ndlr].” Elle avoue également être très méfiante des ondes et avoir voulu s’éloigner des interférences électromagnétiques.

La société s’effondrera d’autoprotection

La nuit nous avons déjà la lune et les étoiles pour nous éclairer. Faiblement certes, mais c’est suffisant lorsqu’on y est habitué. De son côté, la lumière artificielle est une erreur. C’est en tout cas le point de vue d’Emma qui estime que ce n’est pas bon pour notre système naturel, car cette fausse source lumineuse stimule des fonctions du cerveau qui doivent être éteintes la nuit.

“Vivre dans ce silence est magnifique.”





Dans un discours prophétique, elle affirme que l'effondrement de la société sera dû à une surprotection. Nous combattons la faim par la surabondance. Nous combattons l’obscurité par un éclairage quasi constant. Nous combattons le silence par un vacarme ahurissant. L’homme se protège de plus en plus et par tous les moyens possibles, mais s’affaiblit aveuglément à petit feu.

Source : mrmondialisation.org - dailymail.co.uk - Barcroft TV (anglais) - Off-Grid (anglais)


Source de l'article: bioalaune



allnews_image

La Fédération nationale du bois en appelle au président de la République : l’exportation croissante de grumes de chêne ruinerait la filière française de fabrication de parquets et meubles. Un cri d’alarme qui ne fait pas l’unanimité dans la profession for

Lire l'article


allnews_image

Un nouveau défi viral fait le tour de monde sur les réseaux sociaux, et pour une fois, c’est pour la bonne cause ! En effet, il s’agit d’un projet auquel tout le monde peut participer, et qui est bénéfique pour la planète.

Lire l'article


allnews_image

Ce jeudi, une quarantaine d'abeilles révoltées s'en sont pris au siège du géant pharmaceutique Bayer, propriétaire récent des pesticides Monsanto, pour dénoncer leur disparition imminente causée par ces produits. Non, nous ne sommes pas dans Bee Movie, il

Lire l'article


allnews_image

Les modifications génétiques de l’embryon sont peut-être à nos portes, mais comment les encadrer ? C’est pour apporter un éclairage que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) rassemblera les 18 et 19 mars un panel de 18 experts à Genève, en Suisse — ch

Lire l'article


allnews_image

Si auparavant la prédiction des comportements humains était une priorité pour améliorer la performance des entreprises et améliorer notre quotidien, aujourd’hui le souci de la protection de nos données est devenu un enjeu majeur.

Lire l'article


allnews_image

Une chose est sûre, nous n’avons pas toutes et tous la même prédisposition cérébrale à effectuer des calculs mentaux. Certaines personnes ont de la facilité sans s’exercer, tandis que d’autres rencontrent un peu plus de difficultés. Quoi qu’il en soit, l’

Lire l'article



allnews_image

Les superordinateurs ont beau piler les meilleurs champions de Go ou de jeux vidéos, ils n'en restent pas moins dépourvus de tout sens commun. L'Institut Paul Allen milite depuis des années pour une approche complètement différente, où l'IA serait capable

Lire l'article


allnews_image

Une mise en parallèle très intéressante entre plantes et arithmétique : la suite arithmétique de Fibonacci, le nombre d'or et la beauté des spirales de la botanique... troublant !

Lire l'article


allnews_image

Le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus – ces nuages de basse altitude qui permettent, entre autres, de refroidir l’atmosphère. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Nature Geoscience.

Lire l'article


allnews_image

Dans le cadre d'un long voyage spatial à destination de Mars, les algues pourraient permettre de nourrir les astronautes, de les protéger du rayonnement cosmique, et même les aider à respirer.

Lire l'article




allnews_image

L’intelligence artificielle gagne du terrain depuis plusieurs années. Elle fascine, intéresse mais fait également peur. Beaucoup craignent, qu’un jour, elle puisse entraver les actions de l’homme l’homme dans son quotidien. Ces craintes ont inspiré de nom

Lire l'article


allnews_image

Mauvaise nouvelle pour la France, sur les 28 États membres de l’Union européenne le pays est en retard sur le développement des énergies renouvelables. En retard par rapport à son objectif annoncé pour 2020, mais en retard également par rapport à ses vois

Lire l'article


allnews_image

Trois astrophysiciens de l'université de Vienne, en Autriche, ont étudié la faisabilité d'installer une station spatiale dans une mine ou une cavité naturelle d'un astéroïde. Une étude tout à fait sérieuse qui montre que cela est possible pour peu que cer

Lire l'article