change language     -         


DES ABEILLES EN COLÈRE ATTAQUENT LE SIÈGE DE BAYER-MONSANTO QUI "TUE LA BIODIVERSITÉ".

17 March 2019, 10:38

EARTH

  • Facebook
  • Tweet
  • Whatsapp




  • news_image

    Ce jeudi, une quarantaine d'abeilles révoltées s'en sont pris au siège du géant pharmaceutique Bayer, propriétaire récent des pesticides Monsanto, pour dénoncer leur disparition imminente causée par ces produits. Non, nous ne sommes pas dans Bee Movie, il s'agit de militants d'Attac qui ont mené une action coup de poing pour dénoncer les agissements de cette multinationale. 







    L 'action s'est voulue colorée. Les militants ont repeint en jaune la façade de la firme et ont déversé du faux miel devant l'entrée. Le but étant de symboliser la disparition de la faune et la flore, et particulièrement les insectes qui sont les premières victimes des produits chimiques déversés dans nos champs. 

    Attac accuse la firme "d'actes criminels"  en empoisonnant nos assiettes, notre air et notre biodiversité. L'organisation poursuit en dénonçant la complaisance de l'Etat qui est à la merci de puissants lobbys. Les derniers rétropédalages du gouvernement sur le glyphosate passe mal. Et pour cause, ce pesticide qui accumule les rapports sur sa dangerosité, n'est toujours pas interdit, et aucune inscription dans la loi promet de le faire. 

    A la veille de la grève étudiante pour le climat, puis de la Marche du Siècle samedi, cette action tente de rappeler qui sont les "vrais responsables du dérèglement climatique" en appelant à une grande mobilisation des citoyens. 

    Une pétition a réuni 250 000 signatures pour demander à l'Etat d'inscrire, une fois pour toute, l'interdiction du glyphosate dans la loi. Ce qui serait un réel engagement de l'état pour une agriculture sans pesticides. Le mouvement "Nous Voulons des Coquelicots", quand à lui, rassemble près de 500 000 citoyens.


    Source de l'article: lejeuneengage.com


  • Facebook
  • Tweet
  • Whatsapp