change language     -         


Chine : le festival de la viande de chien et chat de Yulin a bien lieu, malgré les interdictions

27 June 2020, 11:25

ANIMALS

  • Facebook
  • Tweet
  • Whatsapp




  • news_image

    Le tristement célèbre festival de la viande de chien de Yulin, en Chine, a bien ouvert ses portes ce lundi 22 juin 2020. Pourtant, le gouvernement chinois avait assuré qu’il n’aurait pas lieu, notamment en raison de la pandémie du Covid-19.


     

    Cette année encore, des milliers de chiens et de chats vont mourir dans d’atroces souffrances, pour être consommés. Ce lundi 22 juin 2020, le festival de la viande de chien et chat a bien ouvert ses portes dans la ville de Yulin, en Chine.

    Un festival qui se déroule donc malgré les annonces effectuées en février dernier par le gouvernement chinois. Les autorités avaient en effet décidé d’interdire la consommation d’animaux sauvages, suite à la propagation du Coronavirus dans le monde entier.

    Pour rappel, le marché de Wuhan, en Chine, est suspecté d’être à l’origine de la transmission du Covid-19 à l’homme via la viande de Pangolin.

    Des chiens torturés sur le marché de Yulin en Chine : ce festival a ouvert ses portes en 2020, malgré l'interdiction de consommer de la viande de chat et chien.

    Des chiens torturés avant d’être tués dans d’atroces souffrances lors du festival de Yulin, en Chine.
    Source : D.R

    Le festival de la viande de chien et chat à Yulin aurait pourtant dû être interdit

    En avril 2020, les autorités chinoises avaient également décidé d’interdire la consommation de chiens et de chats. Depuis, ces viandes sont interdites à la vente en Chine. Une interdiction qui n’a visiblement pas empêché l’ouverture du marché de Yulin, où des milliers de chats et chiens sont tués pour être mangés.





    Ce festival tristement célèbre dans le monde entier est dénoncé depuis de nombreuses années par les associations de protection animale. Et pour cause, les chiens et les chats, stockés les uns sur les autres dans des conditions d’hygiène déplorables, sont ensuite tués sans ménagement. Des milliers de chiens et chats meurent chaque année sur ce marché, dans de terribles souffrances.

    Cette année, les militants de la cause animale espéraient que les préconisations du gouvernement chinois empêcheraient la tenue de ce festival. Visiblement, l’intérêt des Chinois pour ces espèces ont eu raison de ces interdictions gouvernementales.

    Des chiens sauvés d'un abattoir clandestin de Yulin Des chiens sauvés d’un abattoir clandestin de Yulin par des activistes chinois.
    Source : D.R.

    Des milliers d’animaux sacrifiés durant le festival de Yulin, dans d’atroces souffrances

    Chaque année, cette grande fête de la viande de chat et chien attire plusieurs milliers de personnes. Durant 10 jours, les visiteurs peuvent ainsi consommer de la viande de chien et de chat à leur guise. Pour les Chinois, ce type de viande posséderait une grande valeur nutritive.

    La décision de maintenir le festival de Yulin malgré les annonces gouvernementales chinoises provoque la colère des nombreux activistes. Présents sur place pour constater l’horreur, tous dénoncent la souffrance insupportable lors de la mise à mort des animaux.

    Lors de ce festival, des milliers d’animaux sont ébouillantés, torturés ou encore dépecés vivants, dans le but d’être consommés sur place ou vendus en morceaux.

    En outre, ce festival chinois de la viande de chat et chien représente un risque sanitaire majeur.

    Des chiens mis en cage lors du festival de Yulin, en Chine.

    Des chiens enfermés dans des cages lors du festival de Yulin, en Chine.
    Source : D.R.

    « Permettre aux rassemblements de masse d’échanger et de consommer de la viande de chien dans les marchés et restaurants bondés au nom d’un festival présente un risque important pour la santé publique », dénonce Peter LI, spécialiste de la politique chinoise à la Humane Society International.





    Depuis sa création dans les années 1990, le festival controversé de Yulin suscite l’indignation du monde entier. En juin dernier, des activistes chinois sont parvenus à sauver 62 chiens d’un abattoir clandestin de Yulin. Ces animaux étaient alors destinés à être tués durant le festival.

     


    Source de l'article: Cécile - Topibuzz.me


  • Facebook
  • Tweet
  • Whatsapp



  • allnews_image

    A contre-courant du reste du monde, les Pays-Bas ont décidé de ne pas imposer le port du masque, jugeant que son efficacité n'avait pas été prouvée. La Suède, la Finlande, la Norvège et le Danemark ont pris une décision similaire.

    Lire l'article


    allnews_image

    On ne salit pas les morts. À cette règle, je trouve néanmoins nécessaire d’ajouter qu’on ne doit pas les instrumentaliser. Depuis des années, la famille Traoré réécrit l’histoire, faisant passer l’État pour une machine totalitaire, et peignant le défunt A

    Lire l'article


    allnews_image

    Vive émotion à Lyon (Rhône) depuis la mort d'Axelle. La jeune femme de 23 ans est décédée dimanche 19 juillet, percutée par une voiture. Elle avait été traînée sur plusieurs centaines de mètres. Deux suspects se sont rendus.

    Lire l'article


    allnews_image

    La bagarre qui s'est déroulée au Parc Astérix, le 10 juillet dernier, a opposé une bande de jeunes à des agents de sécurité.

    Lire l'article