change language     -         


Avec son noyau de fer et sa possible magnétosphère protectrice, TRAPPIST-1e est une candidate de choix pour de futures études d’habitabilité

May 7, 2018, 6:48 pm

Type: SKY

       




news_image

impression d'artiste de TRAPPIST-1e, qui a un grand noyau de fer, selon une étude récente. Crédit: NASA / JPL-Caltech

 

Sur les sept planètes du système TRAPPIST-1, une semble présenter un noyau de fer très dense, comparable à celui de la Terre, ce qui implique une éventuelle magnétosphère protectrice. Une candidate de choix pour de futures études d’habitabilité.


 

En février 2017, une équipe d’astronomes européens annonçait la découverte du système TRAPPIST-1, à 39 années-lumière, dans lequel vous retrouverez une étoile de faible masse (de type naine rouge) et sept planètes rocheuses. Trois de ces mondes semblent évoluer dans la zone habitable de leur étoile. Dès lors, plusieurs études ont été menées pour déterminer si l’une de ces planètes pourrait être habitable. Si la plupart de ces études ont porté sur la présence ou non d’une atmosphère, de récents travaux menés par deux chercheurs de l’université de Columbia déterminent aujourd’hui que l’un de ces mondes – TRAPPIST-1e – aurait un noyau de fer important – une découverte qui pourrait avoir des conséquences sur l’habitabilité de cette planète.

 

S’appuyant sur les calculs de masse et de taille de chaque planète, les chercheurs proposent en effet que six des sept planètes du système ne présentent aucun noyau de fer. En revanche, TRAPPIST-1e pourrait contenir un noyau de fer imposant – au moins 50% du rayon de la planète (78% tout au plus). Sur Terre, le noyau interne solide de fer et de nickel et le noyau externe liquide composé d’un alliage fer-nickel fondu représentent 55% du rayon de notre planète. Sur TRAPPIST-1e le noyau semble donc très dense, probablement comparable à la Terre. Cette découverte pourrait signifier que de toutes les planètes du système, TRAPPIST-1e est la plus « semblable à la Terre », et la plus susceptible de présenter une magnétosphère protectrice.

« C’est très enthousiasmant, explique David Kipping, principal auteur de l’étude. Cette planète est un peu plus petite que la Terre, se trouve juste dans la zone habitable, et maintenant nous savons qu’elle a un grand noyau de fer comme la Terre« .





Sur notre planète la magnétosphère agit comme un écran et protège la surface terrestre des excès du vent solaire, nocif pour la vie. Rappelons que l’étoile TRAPPIST-1 est une naine rouge. Plus petites, moins massives et moins chaudes que notre étoile, ces étoiles très communes dans notre galaxie (elles représenteraient environ les trois quarts de la population stellaire de la Voie lactée) sont en revanche très actives. En raison de leurs fréquentes éruptions, les naines rouges pourraient alors être hostiles pour les planètes situées dans leur zone habitable. Une magnétosphère protectrice pourrait donc ici faire la différence, protégeant une éventuelle vie extraterrestre.

Ainsi la planète se présente aujourd’hui comme une candidate idéale pour de futures études d’habitabilité. Les prochains sondages, effectués par la prochaine génération (comme le télescope spatial James Webb), permettront d’en apprendre davantage sur cette planète potentiellement habitable.


Source de l'article: sciencepost



allnews_image

La Fédération nationale du bois en appelle au président de la République : l’exportation croissante de grumes de chêne ruinerait la filière française de fabrication de parquets et meubles. Un cri d’alarme qui ne fait pas l’unanimité dans la profession for

Lire l'article


allnews_image

Un nouveau défi viral fait le tour de monde sur les réseaux sociaux, et pour une fois, c’est pour la bonne cause ! En effet, il s’agit d’un projet auquel tout le monde peut participer, et qui est bénéfique pour la planète.

Lire l'article


allnews_image

Ce jeudi, une quarantaine d'abeilles révoltées s'en sont pris au siège du géant pharmaceutique Bayer, propriétaire récent des pesticides Monsanto, pour dénoncer leur disparition imminente causée par ces produits. Non, nous ne sommes pas dans Bee Movie, il

Lire l'article


allnews_image

Les modifications génétiques de l’embryon sont peut-être à nos portes, mais comment les encadrer ? C’est pour apporter un éclairage que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) rassemblera les 18 et 19 mars un panel de 18 experts à Genève, en Suisse — ch

Lire l'article


allnews_image

Si auparavant la prédiction des comportements humains était une priorité pour améliorer la performance des entreprises et améliorer notre quotidien, aujourd’hui le souci de la protection de nos données est devenu un enjeu majeur.

Lire l'article



allnews_image

Une chose est sûre, nous n’avons pas toutes et tous la même prédisposition cérébrale à effectuer des calculs mentaux. Certaines personnes ont de la facilité sans s’exercer, tandis que d’autres rencontrent un peu plus de difficultés. Quoi qu’il en soit, l’

Lire l'article


allnews_image

Les superordinateurs ont beau piler les meilleurs champions de Go ou de jeux vidéos, ils n'en restent pas moins dépourvus de tout sens commun. L'Institut Paul Allen milite depuis des années pour une approche complètement différente, où l'IA serait capable

Lire l'article


allnews_image

Une mise en parallèle très intéressante entre plantes et arithmétique : la suite arithmétique de Fibonacci, le nombre d'or et la beauté des spirales de la botanique... troublant !

Lire l'article


allnews_image

Le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus – ces nuages de basse altitude qui permettent, entre autres, de refroidir l’atmosphère. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Nature Geoscience.

Lire l'article


allnews_image

Dans le cadre d'un long voyage spatial à destination de Mars, les algues pourraient permettre de nourrir les astronautes, de les protéger du rayonnement cosmique, et même les aider à respirer.

Lire l'article




allnews_image

L’intelligence artificielle gagne du terrain depuis plusieurs années. Elle fascine, intéresse mais fait également peur. Beaucoup craignent, qu’un jour, elle puisse entraver les actions de l’homme l’homme dans son quotidien. Ces craintes ont inspiré de nom

Lire l'article


allnews_image

Mauvaise nouvelle pour la France, sur les 28 États membres de l’Union européenne le pays est en retard sur le développement des énergies renouvelables. En retard par rapport à son objectif annoncé pour 2020, mais en retard également par rapport à ses vois

Lire l'article